Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Coronavirus Sénégal: les masques font suffoquer certains citoyens de Louga

Les masques sont massivement distribués gratuitement aux populations de la capitale du Ndiambour. Cependant, beaucoup d’entre elles ne les portent pas justifiant ce refus d’utiliser les masques parce qu’ils les suffoquent en les empêchant de bien respirer.



Coronavirus Sénégal: les masques font suffoquer certains citoyens de Louga
Ainsi, les uns s’abstiennent de porter les masques les autres les portent mal parce que les portent à moitié c’est-à-dire sans couvrir le nez estimant que couvrir le nez les gêne et réduit leur capacité respiratoire.

En tout cas, c’est le cas de Souleymane Kane, entre autres, qui rencontré dans une station d’essence, interrogé sur le non port du masque blanc qu’il avait à la main gauche, nous a servi la même réponse. Pour dire qu’ils sont nombreux à adopter le même comportement surtout du côté des femmes.

Néanmoins beaucoup d’individus commencent à faire preuve de prise de conscience en respectant à la lettre ces mesures et porter leurs masques surtout que grâce aux nombreux différents donateurs, des produits hygiéniques ont été en grande partie distribués aux populations gratuitement même si la majorité n’est pas encore servie. Le renouvellement des masques déjà utilisés pose problème chez les populations qui pour la plupart n’en disposent que d’un seul. Quant au port de gants, il est presque quasi-inexistant, il est très rare de rencontrer des personnes portant des gants. Seuls les personnels sanitaires et quelques rares chauffeurs de taxis en portent.

Pour revenir à la propagation de la maladie à Louga, il faut signaler qu’à la date du 9 avril 2020 Louga a enregistré trois autres cas qui viennent s‘ajouter aux deux premiers cas. Ce qui porte à la date du 9 avril le nombre de cas positifs confirmés en traitement à cinq. Tous les quatre cas sont tous issus du premier cas duquel ils sont proches au plan familial et professionnel. Le comité régional de gestion des épidémies présidé par le gouverneur Bouya Amar a au cours de sa dernière réunion d’évaluation ce jeudi, recommandé de redoubler de vigilance et de prudence pour ne pas étendre davantage la propagation du COVID-19 dans la commune voire la région.

Le Témoin

AYOBA FAYE

Vendredi 10 Avril 2020 - 09:51




1.Posté par Jeanne le 20/04/2020 14:32
Et cette stratégie est payante ! Dans le monde on a environ 160 000 dècès https://www.kumulusvape.fr/content/295-coronavirus-vape , y compris dans les grandes villes qui ont autant d'habitants que Louga, or à Louga, il n'y a eu que deux morts https://www.dakaractu.com/Situation-du-COVID-19-a-Louga-de-09-la-capitale-du-Ndiambour-monte-a-18-cas_a186778.html parce que les sénégalais se protègent sans doute mieux !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter