Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Grande entrevue: Quand Ismaïla Sarr a préféré signer à Rennes plutôt qu’au Barça

À 22 ans, et après deux saisons passées au Stade Rennais, Ismaïla Sarr a choisi de quitter la France. L'ailier sénégalais dans une interview auto-dépendante réalisée par le site officiel de Watford, parle de ses racines sénégalaises, refusant Barcelone et face à son idole Sadio Mané...



UN CHEMIN BIEN TRODDEN

​J'ai commencé ma carrière de football au Sénégal. Il y avait un club dans ma ville appelé Linguère, et j'y ai joué pendant un an. Après cela, je suis parti pour rejoindre Génération Foot et j'ai passé trois ans dans ce club. Ça a été un bon trois ans là-bas car j'ai travaillé très dur pour pouvoir éventuellement transférer à Metz en France. Quand j'étais à Génération Foot, c'est à ce moment-là que j'ai réalisé que je voulais être un footballeur professionnel parce que quand j'étais là-bas, j'ai vu toutes les excellentes installations dont ils disposaient, et c'est là que j'ai pensé qu'il était en fait possible de devenir joueur. Le terrain d'entraînement était génial, et il était en fait assez similaire à celui ici à Watford car il n'était pas synthétique. Évidemment, ce n'était pas au plus haut niveau comme ici, mais c'était en très bon état. C'était génial d'y jouer. De nombreux joueurs sont passés par Génération Foot. Bien sûr, Je savais que Sadio Mané y avait joué avant moi, mais il y avait aussi d'autres joueurs comme Diafra Sakho. Génération Foot est une équipe qui façonne les joueurs.

L'ÉTAPE DE METZ

En 2016, j'ai déménagé de Génération Foot à Metz. Alors que j'étais blessé à Génération Foot, ils m'ont opéré et après mon opération ils m'ont dit que je finirais ma convalescence à Metz, car je ne jouais pas du tout cette saison. Je pense que c'était une affaire de retour à être en forme avec Metz et de recevoir le bon traitement là aussi, et c'était une bonne décision. Je crois que Génération Foot et Metz ont une sorte d'accord, ou ils collaborent ensemble. Génération Foot pourrait même faire partie de Metz! Ce n'était pas une décision pour moi d'aller là-bas, c'était la norme. Les joueurs se déplacent naturellement entre les clubs, ils se mélangent. La formation à Metz était la même qu'au Sénégal chez Génération Foot car il y avait un coach qui avait travaillé à Metz puis déménagé chez Génération Foot, et il a mis en place le même programme.
 

RÉDUIRE BARCA

Quand j'ai déménagé à Rennes en 2017, c'était un transfert de dernière minute. Il est vrai que j'ai choisi Rennes plutôt que Barcelone et j'ai pris cette décision car je ne voulais pas aller à Barcelone pour m'asseoir sur le banc ou jouer au niveau B. Je voulais jouer, je voulais vraiment jouer et c'est pourquoi j'ai choisi d'aller à Rennes. J'ai entendu beaucoup de bonnes choses sur l'endroit. Je ne connaissais personne avant de rejoindre, cependant. Peu m'importait que le club soit en France, tout ce qui m'intéressait, c'était de jouer. Je n'ai ressenti aucune pression des gros frais de transfert, je ne ressens jamais ce genre de pression avec les prix de transfert. Nous avons eu une bonne saison quand je suis allé à Rennes. Nous avons terminé cinquième lors de la première saison et nous avons terminé plus bas en championnat la deuxième saison, mais nous avons remporté la Coupe de France, nous avons donc été très heureux car nous nous sommes qualifiés pour la Ligue Europa.

NUITS EUROPÉENNES

J'ai marqué en Ligue Europa contre Arsenal, mais je ne dirais pas que le but est un moment particulièrement spécial pour moi. Je me suis préparé comme je le fais pour n'importe quel autre match. Je savais que c'était un match important car Arsenal est une grande équipe et nous avons donc dû nous préparer à cela. J'ai marqué dans le match, mais cela n'en fait pas mon but préféré ou le plus important. Chaque objectif est important. J'adore marquer. Nous nous sommes préparés comme prévu et nous avons gagné le match 3-1. C'était la première fois que je jouais en Ligue Europa. Nous avons pu jouer à Arsenal et au début, ils mettaient beaucoup de pression sur nous, nous avions à peine commencé, mais nous avons progressivement commencé à entrer dans le match et à commencer à jouer comme nous le savions et comment nous nous étions préparés.
 

FIERTÉ NATIONALE

Ma première fois dans l'équipe nationale, c'était en 2016, je pense. J'étais à Metz et je pense que j'avais un match en cours ce jour-là. Je ne savais pas que j'avais été appelé dans l'équipe nationale. En fait, c'est ma sœur aînée qui me l'a dit! J'avais reçu un message mais je ne l'avais pas vu, et ma sœur m'a contacté pour me le dire. Normalement, nous le savons à la télévision, lorsque la liste des joueurs est officialisée, mais pour moi, c'est ma sœur qui m'a dit que je retournais au Sénégal pour jouer pour l'équipe nationale. C'est un honneur de pouvoir porter les couleurs et l'insigne de l'équipe nationale. C'est un plaisir total. Quand je représente mon pays, je veux donner tout ce que j'ai. Pour moi, c'est la partie la plus importante de ma carrière, pouvoir représenter mon pays. Je dirais que les joueurs que j'admire le plus, en plus de Sadio Mané, sont Moussa Wagué, Saliou Ciss et Cheikhou Kouyaté. Ce n'est pas facile de devenir subalterne pour Sadio Mané, comme je l'ai fait lors de mes débuts. Mais Sadio est sorti et je suis arrivé, j'ai continué à faire le travail qui m'était confié et j'ai fait ce que je devais faire. Je ne me sens pas responsable lorsque je porte la chemise. Je deviens nerveux, mais la vérité est que tout ce que je veux, c'est faire de mon mieux et tout donner. C'était très important pour moi de participer à la Coupe du monde en Russie en 2018 aussi, c'était génial car j'ai pu jouer à chaque match.
 

L'HOMME MANÉ

Comme je l'ai déjà dit, Sadio Mané est non seulement un de mes coéquipiers sénégalais, mais il est mon inspiration et mon idole. Je regarde beaucoup de vidéos de lui pour voir comment il fait des choses comme accélérer et dribbler, et pour moi, il est le meilleur joueur du monde. À coup sûr, le meilleur joueur africain d'Europe. Quand je suis arrivé à Watford, il m'a envoyé des messages de bienvenue en Premier League et tout conseil qu'il me donne, j'écoute attentivement. Il a remporté la Ligue des champions et je suis tellement content qu'il remportera bientôt la Premier League parce qu'il le mérite. Il fait aussi très bien les choses en dehors du football. C'est notre chef d'équipe nationale mais c'est aussi un gars sympa, et je l'aime.

AIMER LA VIE À WATFORD

Mon transfert à Watford était similaire à Rennes. C'était à la dernière minute. J'ai reçu un appel pour me dire que j'allais à Watford. J'étais en formation et j'ai entendu dire qu'ils négociaient et j'ai dit que je rentrais chez moi et que lorsqu'ils auraient pris leur décision, ils pourraient me téléphoner. C'était très important pour moi, de passer en Premier League, et plus encore d'être Watford. J'ai toujours voulu jouer en Premier League parce que je l'ai toujours aimé et depuis que je suis petit, et je le regardais beaucoup. J'aimais Manchester United. J'ai toujours regardé la Premier League plus que toute autre ligue. Tout le monde au Sénégal regarde le football de Premier League. Je suis à Watford depuis six mois maintenant. Cependant, je n'ai pas de moment préféré à Watford, car chaque jour est génial. Chaque jour, je me réveille pour aller m'entraîner, et c'est super pour moi. Mes meilleurs amis ici sont Kaba, Capoue, tous les francophones, vraiment! Foulquier quand il était là aussi. Nous parlons beaucoup et plaisantons.

 FUTUR SARR
Dans mes temps libres, je ne sors pas vraiment beaucoup. Je joue beaucoup à Grand Theft Auto à la maison, parfois je joue aussi à FIFA, mais GTA je joue beaucoup plus. Sur FIFA 20, j'ai été reconnu comme une «Future Star» et j'ai reçu une carte spéciale sur Ultimate Team. C'est Troy qui m'a dit que la FIFA m'avait reconnu comme une future star, je ne le savais pas au préalable. Quand je joue à la FIFA, j'utilise cette carte. La reconnaissance de la FIFA me rend vraiment heureux car cela signifie que j'ai montré que j'ai travaillé dur et que cela porte ses fruits, et que je dois juste continuer à travailler aussi dur que possible.
 

Fana CiSSE

Vendredi 6 Mars 2020 - 08:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter