Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Grève mondiale pour le climat: un appel à la responsabilité

Depuis plusieurs mois, à l’initiative de Greta Thunberg, une jeune Suédoise de 16 ans, les lycéens et étudiants de Suède, de Belgique, du Canada et, depuis février, de France, appellent à faire la « grève scolaire », tous les vendredis après-midi. L’objectif : sensibiliser les gouvernements pour qu’ils agissent contre le réchauffement climatique. Ce vendredi 15 mars doit marquer un tournant pour leur mobilisation, qui se veut mondiale.



Ce vendredi, l’organisation « Youth for Climate », « la jeunesse pour le climat », organise une grève mondiale. Les jeunes Français, qui étaient jusqu’ici un peu en retard, comptent bien se rattraper.

Un mouvement qui gagne du terrain
A la rentrée scolaire, les étudiants et les lycéens français s'étaient retrouvés autour de luttes plus immédiates, comme la réforme des universités ou l’augmentation des frais de scolarité. Mais désormais, la mobilisation a pris de l’ampleur.

Pour Claire Renauld, étudiante en master de philosophie et porte-parole du mouvement, cette grève est un geste fort, parce que les jeunes d'aujourd'hui représentent la première génération touchée par le changement climatique.

« On veut nous voler notre avenir, dit-elle, et c’est ce qu’on veut dénoncer en faisant grève. Ça ne sert à rien d’aller dans les écoles apprendre un futur qui est en train de se déconstruire sous nos pas. »

rfi.fr

Vendredi 15 Mars 2019 - 08:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >