Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Hausse des cas de Covid-19: l'Evêque de Thiès annonce de nouvelles restrictions socioreligieuses

Le regain de la pandémie du coronavirus ne laisse pas l'Eglise indifférente. À Thiès (Est), Monseigneur André Gueye a annoncé de nouvelles mesures restrictives qui ont pris effet dimanche. Ainsi les messes de mariage, les levées de corps, les veillées de prières sont désormais restreintes dans un cadre familial.



Hausse des cas de Covid-19: l'Evêque de Thiès annonce de nouvelles restrictions socioreligieuses
Fidèle à sa posture de responsable depuis le début de la pandémie, l'Eglise catholique, notamment le diocèse de Thiès, la deuxième région la plus touchée par le coronavirus, a pris des mesures restrictives concernant la tenue des événements socioreligieux.

Conformément aux propos recueillis par Les Echos, Monseigneur André Gueye informe: «Nous constatons tous que la pandémie de Covid-19 n'en finit pas de se propager et de faire des victimes de plus en plus nombreuses dans nos communautés paroissiales». Pour éviter que les lieux culte ne soient des lieux de propagation du Covid-19, « les messes de mariages sont strictement réservées à la famille et aux proches parents».

S'agissant des cérémonies de funérailles, des occasions fortes de mobilisations de la communauté chrétienne. Monseigneur Gueye révèle que « les veillées de prières publiques dans les maisons et les expositions de corps sont suspendues», ainsi que «les longues files et les regroupements pour présenter les condoléances, ainsi que les cérémonies ou les fêtes organisées à la maison mortuaire sont déconseillés».

Pour les messes quotidiennes, elles ne sont pas interdites. Mais le respect, des gestes barrières devra être de mise. Pour cela, l'évêque demande entre autres de «nettoyer les vases sacrés, surtout le calice avec des produits appropriés, mieux organiser les quêtes et offrandes, sans se passer les caisses ou paniers, et en respectant la distanciation physique et tenir les groupes de prières, dans des espaces aérés et ouverts ».

Le chef régional de l'Eglise a rappelé qu'en vertu de l'état d'urgence dans les régions de Dakar et de Thiès « les cortèges, défilés, rassemblement et les manifestations sur la voie publique, et privée, y compris les célébrations de toutes sorte » sont interdits.

Ndeye Fatou Touré (stagiaire)

Lundi 25 Janvier 2021 - 11:57


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter