Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La RDC gèle les avoirs du Libanais Saleh Assi, sanctionné par les États-Unis

La République démocratique du Congo a gelé, à titre conservatoire, les avoirs d'un homme d'affaires libanais, propriétaire de la méga-boulangerie industrielle de Kinshasa. Une décision prise en application de sanctions du Trésor américain qui l'accuse de financer le Hezbollah.



Établi en RDC depuis plus de vingt ans, Saleh Assi est à la tête d’un empire qui semble prospère : boulangeries, minoteries, transport routier… Son frère Nazem Saïd Ahmed, installé quant à lui au Liban, est un marchand d’art qui opère également dans le diamant. Ce dernier est assisté d’un comptable du nom de Tonny Saab.
 
Le Trésor américain accuse les trois Libanais de financer le Hezbollah et ses activités. Pour les autorités américaines, le groupe islamiste chiite et ses affiliés se livrent à des activités économiques illicites liées au terrorisme. Ce mouvement continue d’utiliser des entreprises apparemment légales comme sociétés écrans afin de lever et blanchir des fonds dans des pays comme la République démocratique du Congo. Objectif : financer, entre autres, des actions terroristes à travers le monde.
 
Saleh Assi avait déjà été arrêté en 2015
 
Contacté, l‘avocat de Saleh Assi n’a pas souhaité répondre. En 2015, les services du professeur Luzolo Bambi, l’ancien conseiller spécial chargé de la lutte contre la fraude et le blanchiment d’argent, avaient fait arrêter Saleh Assi. Il avait été mis en examen pour blanchiment et évasion fiscale, mais libéré au bout de cinq jours. L’affaire avait fait scandale dans la capitale, certains évoquant une corruption et une protection politique.

RFI

Mercredi 18 Décembre 2019 - 08:36


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter