Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Macky se vante : « le Sénégal n’a rien à voir avec ce qu’il y avait il y a 10 ou 15 ans »



Macky se vante : « le Sénégal n’a rien à voir avec ce qu’il y avait il y a 10 ou 15 ans »
La première journée nationale de la décentralisation qui a débuté jeudi à Diamniadio, à une trentaine de kilomètres de Dakar, a été pour le président Macky Sall de mettre en avant ses capacités à mobiliser des ressources. Mais aussi il n’a pas manqué l’occasion d’égratigner des prédécesseurs comme Abdou Diouf et Abdoulaye Wade.

Le président Sall a mis l’accent sur l’évolution du budget depuis son accession au pouvoir dans le but de hisser le Sénégal sur les rampes du développement contrairement à ses prédécesseurs.

« Par rapport au plan décennal de lutte contre les inondations, nous en sommes à 506 milliards FCFA. Et il nous aller au-delà de 706 milliards FCFA qui ont été programmés. Quand on avait fait ce programme, je me rappelle, ils disaient : c’est impossible, où ils prendront 700 milliards. Nous arrivons à multiplier par deux le budget que moi j’ai trouvé », s’est-il vanté.

Avant d’ajouter : « Ce Sénégal n’a rien à voir avec ce qu’il y avait il y a 10 ou 15 ans. Ce n’est plus le même pays en termes de capacités. En 2000, notre budget national était de 596 milliards FCFA. En 2012, c’était au tour de 1.900 et 2.000 milliards FCFA. Aujourd’hui, il est de 4.500 milliards FCFA. Dans 4 à 5 ans, nous serons à 5.000 milliards FCFA. C’est-à-dire, qu’aujourd’hui, le budget de l’éducation nationale seulement dépasse le budget du Sénégal en 2000 », s’est félicité M. Sall.

Poursuivant, il a déclaré que quand le président Macky Sall dit on va faire cela, il ne faut pas dire ce n’est pas possible. «  Moi, je fais avec la preuve de l’exemple. Diamniadio est une preuve. Vous allez bientôt le Train express régional. Il sera accompagné des réformes et le changement de comportement pour que le Sénégal soit un pays de développement. Un pays qui doit atteindre son émergence ».
 

Salif SAKHANOKHO

Vendredi 23 Octobre 2020 - 09:21


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter