Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mois de l’environnement : LAS participe au lancement de l’opération « 100 millions de graines pour la terre »

C’est une initiative de l’Océanium pour planter des graines dans tout le Sénégal à partir de la sélection d’une vingtaine d’espèces pour leur intérêt écologique, économique, social et leur capacité de développement rapide. Dans le cadre de ce mois de l’environnement, LAS (Limak-Aibd-Summa), gestionnaire de l’aéroport Dakar Blaise Diagne, qui a lancé ses activités depuis le 5 juin, a collaboré avec l’Océanium pour le lancement de l’opération « 100 millions de graines pour la terre » au niveau des villages environnants de l’aéroport ce jeudi matin.



Pour le compte de l’aéroport et de ces villages en question, il s‘agit précisément du 13 au 18 juin 2019, en collaboration avec l’association OCEANIUM, d’organiser une « lance semence » de 100 000 graines sur une superficie de 14 hectares dans les endroits comme: la zone tampon autour de l’Aéroport (350 m après le mur de clôture de l’Aéroport) et le site de recasement, la devanture du Salon d’Honneur (pour en faire un poumon vert), au niveau du site de recasement (avec le concept 01 maison/ 01 arbre). L’objectif, au-delà de la lutte contre la désertification, est d’améliorer la qualité de vie des populations autour de l’aéroport et des employés. Par ailleurs, le Terminal Passagers sera décoré en vert avec de nouveaux aménagements de plantes.

Progressivement, le plastique à usage unique sera remplacé par des solutions plus écologiques et durables. Cela passe par le démarrage du concept « achat responsable » qui consiste d’abord à évaluer notre consommation mensuelle de papiers, de gobelets papiers et plastiques, des cuillères et/ou remous de café et de bouteilles d’eau en plastique, ensuite essayer de les réduire progressivement en allant vers un objectif « Zéro déchets papiers et plastiques ». Nous comptons, aussi, démarrer le tri des déchets au niveau de l’Aérogare, où des pictogrammes seront apposés sur les bacs déjà existants pour permettre aux usagers de les identifier facilement et généraliser leur utilisation.


Matar SENE

Jeudi 13 Juin 2019 - 21:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter