Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Ouganda: l'accueil des réfugiés terni par des fraudes et des malversations

L’Ouganda est reconnu par toutes les instances internationales pour la qualité de son accueil incomparable des réfugiés, officiellement au nombre d’1,4 million sur le territoire. Chaque famille de réfugié se voit notamment offrir un lopin de terre pour construire un abri et pour cultiver. Une hospitalité entachée par des détournements de fonds et un trafic de jeunes femmes réfugiées. C’est la responsable de l’ONU en Ouganda, Rosa Malongo, qui a tiré la sonnette d’alarme. S’en est suivie la suspension de plusieurs fonctionnaires, dont le commissaire aux réfugiés ougandais Apollo Kazungu.



C’était un secret de polichinelle, il a finalement été révélé. Le nombre de réfugiés dans le pays serait largement surévalué. Des sources estiment que les chiffres pourraient être jusqu’à un tiers inférieurs à ceux annoncés par le gouvernement.

Des chiffres qui font débat. C’est le gouvernement ougandais qui est en charge de ce décompte. Pourtant, pour plus de précision, le comptage biométrique devait être mis en place il y a plusieurs mois déjà. A demi-mot, l’ONU confirme que le gouvernement vient seulement d’accepter son utilisation effective.

Des chiffres surévalués et une fraude à l’aide humanitaire dont le montant n’a pas encore été estimé. En juin dernier, un grand sommet avait été organisé en Ouganda pour lever des fonds afin d’aider le pays à faire face au coût de l’arrivée massive de ces réfugiés. Plus de 350 millions de dollars ont été levés à cette occasion. Près de l’équivalent du budget de la santé en Ouganda.

Différentes organisations ont lancé des processus d’enquête et d’audit, notamment le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’Union européenne. Côté ougandais, on assure que des investigations sont en cours pour déterminer qui sont les fraudeurs, et combien ils ont détourné.


Rfi.fr

Dimanche 11 Février 2018 - 08:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter