Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Riposte au Covid-19: Comment Macky a réussi à amasser les 1000 milliards FCFA

​Au lendemain de l’apparition de la maladie (Coronavirus) dans notre pays, le président de la République avait fait appel aux Sénégalais et aux entreprises étrangères présentes dans notre pays pour un fonds de solidarité d’un montant de 1000 milliards FCFA. Plus d’un mois après la mise en place du programme de résilience économique et sociale, le Témoin revient sur les voies et moyens utilisés par Macky Sall pour atteindre l’objectif fixé…



 Pour juguler l’impact défavorable de la pandémie sur l’activité économique et sociale au Sénégal, le président de la République a mis en place un fonds de riposte et de solidarité contre les effets du Covid-19 par un programme de résilience économique et sociale d’un montant de 1000 milliards FCFA. Dans un monde marqué par la propagation de la maladie de manière exponentielle, il fallait compter sur ses propres ressources. C’est pourquoi Macky Sall s’est tourné d’abord sur la contribution volontaire des Sénégalais, le recadrage budgétaire et enfin l’aide extérieure.

Aujourd’hui, selon un communiqué du ministère des Finances et du Budget, le montant de 1000 milliards FCFA projeté pour venir à bout du programme de résilience économique par le président de la République est presque bouclé. « La dotation du Fonds COVID à hauteur de 1 000 milliards FCFA est totalement bouclée suivant la répartition ci-après : l’appui financier des partenaires du Sénégal : 586 milliards FCFA ; la contribution volontaire des Sénégalais : 15 milliards FCFA et l’effort de recadrage du budget 2020 : 399 milliards FCFA » informe le communiqué.
En ce qui concerne l’appui financier des partenaires du Sénégal, le FMI a récemment offert 264 milliards FCFA, la Banque mondiale de son côté a contribué pour 138 milliards, la Banque Ouest Africaine pour 26,074 milliards, la Banque Islamique à hauteur de 98 milliards et la Banque Africaine de Développement pour 60 milliards. L’appui d’autres partenaires bilatéraux tels que l’Union Européenne serait attendu.

Pour atteindre ce montant de 1000 milliards, les Sénégalais ne sont pas en reste. Beaucoup de nos compatriotes qui possèdent des entreprises ou qui sont de simples hommes d’affaires ont mis la main à la poche pour contribuer à l’effort de solidarité nationale pour un montant total de 15 milliards. A ce propos, certains Sénégalais ont regretté le fait que les entreprises étrangères qui gagnent l’essentiel des marchés publics dans notre pays ont refusé de mettre la main à la patte. Et enfin, il y a le recadrage budgétaire de cette année pour un montant de 399 milliards FCFA. Ainsi, certains privilèges des hauts fonctionnaires sont supprimés sans compter la remise partielle de la dette fiscale des entreprises et personnes physiques.

Une fois que le fonds de 1000 milliards FCFA a été récolté, le chef de l’Etat n’a pas attendu pour commencer à dérouler le plan pour lequel ce fonds a été créé. Il s’agit du soutien au secteur de la santé pour une enveloppe de 64,4 milliards FCFA, 100 milliards FCFA pour la résilience et la cohésion sociale, 802 milliards FCFA pour la sauvegarde de la stabilité macroéconomique, financière de soutien pour le secteur privé afin de maintenir les emplois sans compter les 33,6 milliards FCFA prévus pour la sécurisation des circuits d’approvisionnement et de distribution pour les denrées alimentaires, les médicaments et l’énergie. 

Le Témoin

AYOBA FAYE

Vendredi 17 Avril 2020 - 09:54


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter