PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Sierra Leone: un second tour agité à Freetown, plusieurs arrestations

Les opérations de vote pour le second tour de l'élection présidentielle sierra-léonaise se sont globalement bien déroulées en début de journée. Mais des incidents ont éclaté plus tard dans l'après-midi. Plus de trois millions d'électeurs appelés aux urnes. Le scrutin devait être organisé mardi, il a été repoussé après une décision de justice. Deux hommes sont au coude à coude après le 1er tour. L'opposant Julius Maada Bio, arrivée très légèrement en tête est opposé au candidat du pouvoir, Samura Kamara.



C’est autour du commissariat de Lumley, près de la mer, qu'ont eu lieu les incidents les plus violents. La tension est déjà palpable lorsque des hommes équipés de bottes militaires et visiblement entraînés arrivent en trombe à la poursuite d’un véhicule qui trouve refuge dans le commissariat. Un peu plus loin un pick-up arrêté devient la cible de coups violents. Des coups de feu retentissent, c’est la police qui tire en l’air. Plusieurs personnes, dont un journaliste, sont passées à tabac, sous les yeux des policiers qui tentent de confisquer les appareils photo. Puis retour au commissariat où une quinzaine de personnes se réclamant de l’opposition sont embarquées dans un camion de police. Les agents présentent à la presse un tas de pierres, quatre couteaux et une machette sortis d’un 4X4.
 
Plus tôt dans la journée dans ce même quartier, cinq personnes ont été arrêtées. Des militants de l’opposition, selon la police, qui dit les avoir pris en possession d’accréditations, de laissez-passer et de registres des votants de la Commission électorale.
 
Ce matin, le vote s'était semble-t-il bien déroulé malgré quelques tensions causées par la présence de militaires dans les centres de vote. Certains journalistes disent également s’être vus refuser l’accès au dépouillement dans certains bureaux.

Rfi.fr

Dimanche 1 Avril 2018 - 08:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter