Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Accusation de trafic de Visa et escroquerie: le rappeur Kilifeu donne sa version des faits



Accusation de trafic de Visa et escroquerie: le rappeur Kilifeu donne sa version des faits

Accusé de trafic de Visa dans une vidéo publiée par un site de la place, le rappeur Kilifeu et membre fondateur du mouvement Y'en a marre a donné sa version des faits ce jeudi. Il a tenu à préciser que l'homme avec qui il échangeait dans la vidéo est un ami de longues dates. ll s'agissait selon lui d'une affaire de vente de véhicule. 

 

« Thier est un ami de longues dates. Il m'a filmé à mon insu quand j'étais dans sa voiture. Il voulait un de mes véhicules. A la base, on ne s'était pas mis d'accord sur le prix, jusqu'au jour où il a vu une autre voiture de marque Hunday. Il m'a dit qu'il voulait acheter ça pour sa femme. Je lui ai dit d'accord, je peux te vendre ce véhicule ", a expliqué Kilifeu,  tout en montrant les documents de la voiture en question.

 

Poursuivant, le rappeur a fait savoir qu'ils se sont mis d'accord sur 5 millions FCFA. Son ami Thier lui a remis une avance de 2 millions. Puis, Thier est revenu pour lui demander un prêt de 500.000 qu'il va lui remettre plus tard. Du coup, il est lui restait 1.500.000 FCFA. Revenant sur leur conversation dans la vidéo, Kilifeu a fait savoir qu'il lui a remis 3 millions. Cette somme ajoutée à celle précédente, ça fera 4.500.000 FCFA. Il restait donc 500.000 FCFA, explique Kilifeu.

 

Le rappeur persiste et signe que la transaction d'argent n'était rien d'autre que la vente du véhicule.

 

Pour le sujet concernant le visa, le rappeur a fait savoir que son ami lui a demandé une aide pour évacuer d'urgence son enfant en France. Raison pour laquelle il a pris son téléphone pour appeler ses contacts pour avoir un rendez-vous avec le consul de la France à Dakar. "Comment celui qui fait du trafic de Visa peut demander le contact du consul. Va-t-il dire au consul de lui vendre un visa", s'est interrogé le rappeur.

 

Il a fait savoir que ses avocats travaillent sur le dossier et lui n'écarte pas une poursuite judiciaire contre notamment le site qui a publié la vidéo.


Salif SAKHANOKHO

Jeudi 29 Juillet 2021 - 21:15


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter