Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)

Publicité

AfricTivistes se félicite de la décision du Groupe des Sages sur la situation politique au Sénégal



Pour informer sur la crise politique qui couve au Sénégal depuis mars 2021, AfricTivistes et le Conseil économique, social et culturel (ECOSOCC) de l’Union africaine ont organisé une Session virtuelle de solidarité   le 12 juin dernier. Plusieurs recommandations formulées au cours de ce panel en ligne commencent à être prises en compte au niveau de l’Union africaine (UA) à travers le Panel des Sages  qui somme l'Etat du Sénégal de travailler à la consolidation des acquis démocratiques du pays.

De Juin à Juillet 2023, d’importantes manifestations parfois violentes, ont entraîné 16 morts selon les chiffres officiels et quarante (40) morts au Sénégal d’après les chiffres de l’initiative citoyenne Cartogra Free Sénégal  regroupant des journalistes, des cartographes et des analystes des données.  

Tout a commencé en début juin, des manifestations avaient éclaté suite au verdict condamnant l’opposant Ousmane Sonko  leader du parti Patriotes du Sénégal pour l’Éthique, le Travail et la Fraternité (PASTEF) et figure de proue de l’opposition à deux ans de prison pour « corruption de la jeunesse ». Ce verdict, perçu par des Sénégalais comme une tentative d’évincement politique, a provoqué une importante mobilisation, surtout chez les jeunes.  

Pour rappel, internet mobile a été coupé durant cette période. Le ministre de l'intérieur annonçait dans une déclaration à la presse que le gouvernement du Sénégal avait décidé de limiter “temporairement” l’accès aux plateformes de médias sociaux telles que Facebook, Twitter, WhatsApp, Instagram... Le Sénégal  compte plus 20 millions de connexions via l’internet mobile soit 114, 8%.

Pour informer sur cette crise qui couve au Sénégal, AfricTivistes et le Conseil économique, social et culturel (ECOSOCC) de l’Union africaine ont organisé une Session virtuelle  de solidarité sur la situation politique au Sénégal le lundi 12 juin dans le cadre de la mise en oeuvre du Charter Africa Project .   

Les  idées et réflexions recueillies lors de cette session ont été mises dans un document sous formes de recommandations soumises aux départements et organes politiques compétents de l’Union africaine afin d’encourager ces organes à agir pour accompagner la consolidation des acquis démocratiques du Sénégal.  

Entre-temps, le dialogue national organisé par l’Etat du Sénégal et boycotté par l’opposition dite radicale et une partie de la société civile a engendré 12 points d’accords  majeurs pour décrisper la tension politique. Toutefois, le vendredi 28 juillet, lorsque Ousmane Sonko est arrêté , encore une fois les manifestations sont violemment réprimées faisant au moins 10 morts particulièrement à Dakar  et à Ziguinchor. L’internet mobile sera encore une fois coupé à la demande de l’Etat sénégalais suivant les mêmes motifs qu’en juin. Cette décision viole encore une fois  les droits des citoyens à la liberté d’expression  et au droit à l’information. 

D’autre part, il faut signaler qu’à plusieurs occasions, d’autres valeurs chères aux démocrates ont été bafouées comme la dissolution  du principal parti d’opposition, le PASTEF. Sans oublier les atteintes à la liberté de la presse .  

Constatant ces abus récurrents, le Groupe des Sages de l'Union Africaine (UA) à travers une déclaration  exprime sa préoccupation face au recul démocratique général en cours au Sénégal et en Afrique de manière generale, symbolisé par “les tentatives de restriction des libertés civiles et les changements constitutionnels visant à prolonger les mandats ou à en réduire leur durée.”

En outre, ce pilier essentiel de l'architecture africaine de paix et de sécurité (APSA) mis en place en 2007 a pour mission d'enquêter sur les faits sur le terrain, de présenter des options politiques et de rechercher la conclusion d’accords.

Composé de personnalités africaines issues des cinq régions géographiques du continent, l’organe invite l'Etat du Sénégal à consolider les valeurs démocratiques pour un environnement propice à la paix et à la prospérité dans le pays.

Dans ce contexte préélectoral au Sénégal, AfricTivistes se félicite de cette décision qui fait écho à nos diverses recommandations à l’endroit de plusieurs entités qui peuvent aider à décrisper la situation allant des partenaires stratégiques de l’Etat du Sénégal jusqu’au Conseil de paix et de sécurité de l’UA.  


Jeudi 7 Septembre 2023 - 20:02


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter