Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Berlin, Paris, Londres : manifestations contre le port du masque, "la tyrannie médicale"

Alors que le nombre des contaminations repart à la hausse en Europe, les opposants au port du masque et aux mesures de restrictions contre le coronavirus sont descendus dans la rue par milliers samedi dans plusieurs villes d'Europe. Le plus grand rassemblement à Berlin s'est soldé par 300 interpellations.



Berlin, Paris, Londres : manifestations contre le port du masque, "la tyrannie médicale"
Ils étaient entre 200 et 300 manifestants à Paris à crier "liberté ! liberté !" et un millier à Londres pour réclamer "la fin de la tyrannie médicale". Mais c'est à Berlin qu"ils étaient le plus nombreux : 38 000 personnes se sont rassemblées pour dénoncer les restrictions imposées face à l'épidémie de Covid. La police allemande a dû disperser la foule et procédé à 300 interpellations, les participants n'ayant pas respecté les consignes en matière de distanciation sociale et de port du masque.
 
Selon le ministre de l'Intérieur de la ville Andreas Geisel, environ 200 d'entre eux ont été interpelés devant l'ambassade russe, après avoir lancé des pierres et bouteilles sur les policiers, et la plupart remis en liberté ensuite. Il n'y a pas eu de blessés.
 
Dans la soirée, un groupe a également franchi des barrières autour du Reichstag, qui abrite le parlement, avant d'être repoussé sans ménagement par les policiers, selon un photographe de l'AFP.
 
En Allemagne, les organisateurs du meeting appelaient "à la fin de toutes les restrictions en place" pour combattre le nouveau coronavirus. Auparavant, la police avait interrompu un défilé, faute de respect des gestes barrières.
 
Après la demande de dispersion du défilé à Berlin en début d'après-midi, les manifestants étaient restés sur place, criant "résistance !", puis "nous sommes le peuple !", un slogan employé par l'extrême droite. Ils ont à plusieurs reprises chanté l'hymne national allemand.
 
Intitulé "fête de la liberté et de la paix", l'événement, qui rassemble "libres penseurs", militants antivaccins, conspirationnistes ou encore sympathisants d'extrême droite, constitue le second du genre en un mois et inquiète les autorités.

France24

Dimanche 30 Août 2020 - 08:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter