Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Duel Mamour Diallo-Ousmane Sonko: le Pastef seul dans l'arène

Le parti Pastef a décidé de passer à la vitesse supérieure concernant l’affaire des 94 milliards de francs découlant de la cessation du titre foncier TF 1451R appartenant à la famille Ndiaga Ndoye et consorts. Selon les partisans d’Ousmane Sonko, cette affaire revêt un parfum de «prédation des ressources du peuple sénégalais.»



«Un groupuscule d’individus, d’hommes d’affaire, de hauts cadres de l’administration et de quelques politiciens se sont servis de faux actes d’acquiescement en introduisant une personne à qui ils ont reconnu un droit de propriété qu’elle n’a jamais eu.» Ces propos sont de Bassirou Diomaye Faye, responsable des cadres du parti Pastef qui se prononçait sur l’affaire des 94 milliards de francs Cfa portant sur le titre foncier TF 1451R située à Rufisque et appartenant à la famille de Ndiaga Ndoye et Cie.

Lors du point de presse organisé mercredi et dédié à ce sujet M. Faye et Cie se sont employés à démontrer les ramifications qui n’avaient pour but que de soutirer ce titre foncier des mains des membres de la famille de Ndiaga Ndoye au profit de Seydou Sarr, par le biais de «faux actes d’acquiescement», lui permettant lui et ses complices, d’empocher la rondelette somme de 94 milliards de francs Cfa. 

«Preuves à l’appui», les partisans de Sonko soutiennent que la corruption a été au cœur de cette affaire. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle le directeur des Domaines, Mamour Diallo et d’autres personnalités citées par le président de Pastef n’osent pas, selon eux, porter l’affaire en justice, malgré les menaces de plainte soulevées çà et là par les accusés.
 

Duel Mamour Diallo-Ousmane Sonko: le Pastef seul dans l'arène
«Deux fonctionnaires, trois politiciens, quatre hommes d’affaires se partagent le pactole»

 «Nous ne parlons pas à la légère. Et depuis qu’Ousmane Sonko dénonce des scandales, on a toujours entendu des menaces de plaintes, mais jamais une plainte n’a été déposée. Dans cette affaire des 94 milliards, le principal indexé comme étant le complice présumé du détournement dont la signature a rendu possible le forfait en l’occurrence le directeur des Domaines, Mamour Diallo, n’a jamais porté plainte », assure le responsables des cadres du Pastef.

Selon eux, c’est une aberration qui est en train de passer sous le nez des Sénégalais. Car, de faux d’actes d’acquiescement vont servir à accorder indument cette manne financière à des usurpateurs.

Et, pour que toute la lumière soit faite sur cette affaire, une plainte a été déposée sur la table du procureur de la République, le 4 mai. Mais ce dernier n’a pas fait mine de réagir, contrairement à l’empressement avec laquelle il a traité l’affaire de Khalifa Sall.

Raison pour laquelle ils appellent le peuple à se saisir de ce dossier, puisqu’on a condamné l’ancien maire de Dakar pour une affaire de 1,8 milliards de FCFA, alors que dans l’affaire du titre foncier TF 1451R, il s’agit de près 90 fois cette somme que «deux fonctionnaires, trois politiciens, quatre hommes d’affaires qui se partagent le pactole.»

Ousmane Demba Kane

Jeudi 10 Janvier 2019 - 02:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter