Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Echec de la saisine du Conseil constitutionnel: Noo Lank incrimine le Pds

Le collectif Noo Lank a tenu sa réunion hebdomadaire ce week-end. Il a abordé la question de la saisine du Conseil constitutionnel qui visait à protester contre la modification de la loi sur l'état d'urgence. Une initiative coupée court par l'abstention des députés de Parti démocratique sénégalais et de Bokk Gis-Gis qui partagent le m­ême groupe parlementaire que l'auteur de la saisine. Les activistes ont aussi abordé l'affaire de Boubacar Seye, président de l'Ong Horizon sans frontières, arrêté pour "diffamation".



Echec de la saisine du Conseil constitutionnel: Noo Lank incrimine le Pds
Lâché par les députés de son propre parti et ceux du Pds, Serigne Abdou Mbacké Dolly peut à présent compter sur le collectif Noo Lank pour ruminer sa colère à propos de l'échec de sa saisine du Conseil constitutionnel pour attaquer la nouvelle loi sur le couvre-feu. « Le collectif a ainsi examiné et déploré l'échec de l'initiative de saisine du conseil constitutionnel par l'opposition parlementaire pour contester la modification de la loi sur l'état d'urgence. Noo Lank condamne le blocage de cette initiative par le Pds », renseignent les activistes à travers leur communiqué.

Dans le même esprit le collectif invite « les forces citoyennes, patriotiques, et même de la gauche, toute la gauche, à ne pas se laisser surprendre et encercler par toutes manoeuvres tendant à paralyser les forces de résistance au projet de rwandisation de la démocratie sénégalaise par l'accaparement des 3 pouvoirs par le président Macky Sall, l'intimidation de la société civile et le musèlement de toutes les voix discordantes».

Noo Lank a aussi abordé l'affaire de l'arrestation de Boubacar Seye qu'il décrit comme « un acte qui s'inscrit dans cette stratégie du pouvoir qui voudrait en faire un exemple pour tous les acteurs de la société civile, les activistes, les chercheurs engagés et les leaders politiques». Pour eux Boubacar Seye est une cible choisi a dessein. « un acte réfléchi qui s'inscrit dans un plan de rwandisation, théorisé depuis le 31décembre par le président Macky Sall lors de son entretien avec la presse pour que nul ne l'ignore» disent-ils. 

Conscient de cette volonté de pouvoir du Président Macky Sall « pour faire le vide des forces de résistance en vue d'un troisième mandat, le collectif lance un appel solennel à toutes les forces citoyennes, sociales et politiques pour se liguer, afin de faire libérer Boubacar Seye. Ils comptent aussi « s'opposer à la stratégie d'accaparement des pouvoirs par Macky Sall à travers des rencontres et des discussions pour élargir leur cadre de luttes citoyennes ».

Ndeye Fatou Touré (stagiaire)

Lundi 25 Janvier 2021 - 11:30


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter