Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



États-Unis: mort de John Lewis, figure du mouvement des droits civiques

​Aux États-Unis, l’icône du mouvement des droits civiques, John Lewis, est décédée ce vendredi 17 juillet d'un cancer du pancréas, à l’âge de 80 ans. Celui qui s’est battu pendant de nombreuses années pour la justice sociale et contre le racisme était aussi un fervent opposant à Donald Trump.



États-Unis: mort de John Lewis, figure du mouvement des droits civiques
Sur les photos en noir et blanc des marches de Selma, de Montgomery, aux côtés de Martin Luther King, John Lewis est toujours en première ligne. À Washington, c’est lui qui s’adresse à la foule juste avant le célèbre discours « I have a Dream ». À l’époque, il avait tout juste une vingtaine d’années. Battu par la police, arrêté à plusieurs reprises pour son combat pour les droits civiques, John Lewis faisait partie des derniers survivants du cercle rapproché de Luther King.

Élu démocrate de Géorgie à la Chambre des représentants depuis 1986, il était respecté aussi bien par ses collègues démocrates que par les Républicains. Au congrès, il a poursuivi son combat pour la justice sociale et contre le racisme. Ces dernières années, il était devenu l’un des plus fervents opposants à Donald Trump. Il avait notamment refusé d’assister à la cérémonie d’investiture. Depuis, il s’est, à plusieurs reprises, attiré les foudres du président sur Twitter.

« Il avait donné une voix à ceux qui n’en avaient pas »

Depuis l’annonce de son décès, les témoignages se multiplient. La cheffe des démocrates à la Chambre des représentants parle d’un héros. « John Lewis était un titan du mouvement des droits civiques, écrit Nancy Pelosi. Sa bravoure et sa bonté ont transformé la nation. »

rfi.fr

Samedi 18 Juillet 2020 - 09:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter