Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



États-Unis: un présumé génocidaire rwandais condamné pour fraude à l’immigration

Un Rwandais, soupçonné d'avoir pris part au génocide des Tutsis en 1994, vient d'être condamné à une peine de prison aux États-Unis. Se faisant passer pour une victime du génocide rwandais, il aurait en fait plutôt été du côté des bourreaux. Mais c'est pour fraude à l'immigration qu'il écope de huit ans de détention.




Jean Leonard Teganya a réussi à fuir le Rwanda à la fin du génocide de 1994. Congo, Kenya, Inde... c’est finalement au Canada qu’il demande l’asile, cinq ans plus tard.

Il se présente comme un survivant. Mais une très longue enquête conclut au contraire qu’il a contribué au génocide contre les Tutsis, qu’il dénonçait aux soldats hutus dans l’hôpital où il étudiait. Condamné à quitter le Canada, il disparaît, puis est finalement interpellé aux États-Unis en 2014.

Mis en cause personnellement

Il y réclame de nouveau l’asile, mais son histoire ne tient toujours pas. Lors de son procès, où les témoins se succèdent, il sera même établi qu’il aurait participé personnellement aux meurtres de sept Tutsis et à cinq viols. Malgré tout, c’est bien à cause de son seul mensonge auprès des autorités américaines qu’il est condamné.

Les procureurs demandaient une peine de vingt ans qui aurait implicitement tenu compte des atrocités commises au Rwanda mais le juge a choisi de pénaliser seulement l’infraction reconnue par son tribunal. Huit ans d’emprisonnement donc, avant d’être peut-être contraint de se présenter devant les juges de son pays, cette fois pour des crimes bien plus lourds.

rfi.fr

Mardi 2 Juillet 2019 - 13:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter