Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Gestion Covid-19: le Sénégal recule à la 9éme place africaine et à la 36éme mondiale

La Lowy Institute de Sydney, un think thank ( groupe de réflexion) australien a publié sa liste des pays qui ont jusque-là mieux gérer la pandémie du coronavirus. Le Sénégal, contrairement au classement du Foreign Policy de septembre dernier où il était le premier pays africain et deuxième du monde, en termes de gestion de la pandémie du coronavirus, a régressé. Avec la deuxième vague, Diouf Sarr et son équipe sont assez loin dans le classement africain dominé le Rwanda et celui mondial dominé par la Nouvelle Zélande.



Le Sénégal passe désormais loin derrière le Rwanda, 1er et seul pays africain dans le Top 10 mondial (6éme), avec 78,8 points /100. Un recul énorme pour le pays de la Teranga. Après une bonne gestion de la première vague, le pays s'est laissé aller.

Ce relâchement a conduit le pays dans une deuxième vague de propagation exponentielle. Depuis le mois de janvier, les chiffres des nouvelles contaminations, des hospitalisations et des décès ont plus que doublé. Pire, la présence de la « variante britannique » a été confirmée jeudi.

Suivant les informations publiées dans le journal "Les Echos", à en croire les analystes du Lowy Institute, « certains pays ont mieux géré la pandémie que d'autres, mais la plupart des pays ne se sont distingués les uns des autres qu'en fonction de leurs sous-performances ». En effet, les pays de  moins de 10 millions d'habitants s'en sont sortis le mieux par rapport aux pays les plus peuplés.

Pour réaliser son classement, le groupe de réflexion a tenu compte de 6 critères dont 3 liés à la pandémie elle même (les cas confirmés de Copvid-19, les décès et les dispositifs de dépistage). Les autres sont choisis pour leur impact sur la gestion de la crise sanitaire : les systèmes politiques (autoritaire, démocratique ou hybride), la taille de la population et le niveau de développement économique. L'étude couvre 36 semaines qui ont suivi le 100e cas confirmé dans chaque pays, en se basant sur les données disponibles à la date du 9 janvier 2021.
 

Ndeye Fatou TOURE (Stagiaire)

Vendredi 29 Janvier 2021 - 08:19


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter