Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Gouvernement face à la presse: Noo Lank descend Antoine Félix Diome et déplore le contenu de la communication des ministres



La communication du gouvernement, lors de son face-face avec la presse mardi , continue à faire couler beaucoup d'encre et de salive. Le mouvement citoyen Noo Lank se joint aux vagues d’indignations suscitées par les propos tenus par du ministre de l’Intérieur sur l’émigration clandestine. Antoine Diome avait déclaré : « l’Etat n’est pas là pour compter les morts ». 

Dans un communiqué parvenu à PressAfrik, Noo Lank estime que : « Le nouveau ministre de l'Intérieur a marqué et manqué sa sortie en affirmant que le gouvernement n'est pas intéressé à dénombrer le nombre de morts par les pirogues de l'émigration clandestine. Il confirme sa réputation de magistrat du palais sans état d'âme et le manque d'intérêt réel du gouvernement sur cette tragédie et qu'il a déjà démontré par l'indifférence et la passivité inconcevable dont il a fait montre face aux naufrages récurrents de Sénégalais en pleine mer et que Noo Lank a déjà dénoncé dans son dernier communiqué de presse ».

Noo Lank déplore le manque d'énergie et de capacité de réaction dans la communication des ministres et surtout le silence du chef de l'Etat sur le sujet.

 « Manquer de le faire dans les circonstances actuelles, c'est prouver que sa légende de grand dormeur l'a finalement rattrapé et rendu paresseux, incapable de commander l'énergie utile et nécessaire pour activer ses moyens et son pouvoir au service urgent de ces centaines de milliers de jeunes et ménages de pêcheurs affectés par la pauvreté et l'inefficacité de ses politiques publiques, programmes et projets », informe la même source. 

Qui ajoute : « C'est ce manque d'énergie et de capacité de réaction qui transparaît dans la communication de ses ministres. Pour l'essentiel, ils ont récité leurs discours de communication, sans répondre aux questions et problèmes posés par la politique gouvernementale. Aucune nouvelle idée ou démarche d'adaptation face aux exigences de l'heure ».

Donnant l’exemple des questions sur le manque d'eau, la fraude sur le sucre, la campagne agricole, les accords avec la Chine sur l'arachide, la pêche, l'emploi, l'émigration clandestine, qui, à en croire Noo lank, «  n'a noté aucune réponse convaincante ». 

« Le manque d'eau décrié par les populations qui en souffrent, continuera de plus belle jusqu'en mars 2021 selon le ministre Serigne Mbaye Thiam. C'est inacceptable. Les travaux devraient pouvoir être menés nuit et jour pour régler cette situation. Seule la pression populaire fera avancer le tempo du gouvernement », informe la même source.

A l'image des populations « Noo lank est « resté sur sa faim». Cette équipe ne convainc pas. Elle est à l'image de son chef, sans énergie, monocorde, insensible, froide ».

Aminata Diouf

Jeudi 26 Novembre 2020 - 15:58


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter