Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Ibrahim Moulaye Touré, président du PROMES : "ma conviction a toujours été que le poste de comptable n'est pas conforme avec la politique"



Le Chargé de mission à la Direction de la comptabilité publique Ibrahim Moulaye Touré a lancé ce vendredi 11 janvier 2019, le mouvement Promouvoir l'émergence de Sédhiou (PROMES). Dans une salle de conférence de hôtel de la place, le natif de la région sud du Sénégal a expliqué, devant ses amis, anciens collègues, sympathisants et autres personnalités publiques les raisons pour lesquelles, il n'a jamais voulu entrer dans l'arène politique. "Mon intime conviction a toujours été  que quand on occupe le poste de comptable, on ne doit pas faire de la politique. C'est ce que je crois jusqu'à présent. C'est pourquoi, quand des amis qui étaient sur le terrain politique venaient me solliciter pour que je les rejoigne, je déclinais systématiquement leur invitation", a expliqué monsieur Touré.
L'inspecteur du Trésor, sorti de l'Ecole nationale d'administration (ENA) du Sénégal de poursuivre : "quand vous occupez le poste de Percepteur, vous êtes appelés à travailler avec les élus locaux, les maires des communes. Et si vous militez pour un parti politique quelconque et que vous avez une divergence de vu avec un maire qui ne milite pas dans le même parti que vous, il peut légitimement penser que vos décisions sont motivées par votre appartenance politique. Raison pour laquelle, j'ai toujours voulu rester en dehors du champ politique".

Toutefois, après sa nomination comme Chargé de mission à la Direction de la Compatibilité publique, Touré se dit désormais libre d'entrer en politique pour trois raisons. "La première raison pour laquelle je suis entré en politique, c'est Sédhiou. La deuxième raison, c'est Sédhiou et la troisième raison, c'est Sédhiou", a-t-il confié lors de la cérémonie de lancement de son mouvement PROMES. C'est ainsi qu'il compte accompagné Macky Sall et son régime, qui estime-t-il, ont réalisé beaucoup de choses dans la région de Sédhiou. Comme exemple, il a cité le lancement des travaux du pont de Marsassoum en octobre 2018, la dotation de 5 bus de transports inter urbain pour assurer les déplacements des populations etc.

AYOBA FAYE

Samedi 12 Janvier 2019 - 11:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter