Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La Coalition Yewwi Askan Wi enregistre 11 nouveaux membres

Onze (11) partis ont adhéré à la Coalition Yewwi Askan Wi. La cérémonie de signature de la Charte aux nouveaux adhérents à eu lieu ce jeudi 30 septembre au siège de Taxawu Senegaal. En remplacement de Khalifa Sall, l’ancien ministre et président du parti de l'Espoir et de la Modernité/Yaakarou Réew Mi, Habib sy a présidé la cérémonie de signature de la Charte de la Coalition.



La Coalition Yewwi Askan Wi enregistre 11 nouveaux membres
Des partis et mouvements ont signé la Charte de la Coalition Yewwi Askan Wi. Il s’agit d’AG Jotna de Me Moussa Diop, Bess Du Niakk de Mansour Sy Djamil, le parti CDR de Déthié Faye, Disso avec Ibnou Sylla, du MRS Abdou Aziz Faye, Nouvelle Génération de Mamadou Lamine Thiam, Alliance Démocratique Pencoo de Moussa Tine, et du Mouvement culturel pour le salut du Sénégal Mcss/Fulla ak Fayda d’Abdoulaye Mamadou Guissé.

Habib Sy, président du parti de l'Espoir et de la Modernité/Yaakarou Réew Mi, s’est adressé aux nouveaux adhérents de la Coalition Yewwi Askan Wi, et signataires de la Charte. « En le faisant vous comme nous, vous allez contribuer à l’entretien de la flamme de l’espoir de tout un peuple. Espoir au soir du 23 janvier 2022, cette date marquera le début du départ de Macky Sall et celui d’une nouvelle ère au Sénégal », a dit l’ancien ministre.
 
Selon lui, des hommes encore lucides ont eu la lumineuse idée de concevoir et de mettre  sur pied la Coalition politique Yewwi Askan Wi.  « Cette coalition a un objectif principal c’est de briser toutes ces chaines pour que notre peuple tienne son destin entre ses mains ».

« Ceci n’est pas un idéal, cela relève du domaine du possible parce que la Coalition qui est ici, ce n’est pas un conglomérat de leaders rêveurs mais ce sont des hommes politiques responsables qui comprennent ce qui est le réel politique et ils sont engagés », a soutenu l’ancien maire de Linguère.

D’après Habib Sy pour parvenir à cet objectif principal, il faudrait passer par des étapes. « La première, c’est les  élections locales en vue du 23 janvier 2022. Ces élections locales vont constituer pour nous le premier test de notre capacité  à nous surpasser pour l’essentiel aux prix de sacrifices et de violences sur nos personnes et notre crédo c’est de gagner quel que soit le candidat de la Coalition peu importe le parti ou le mouvement qu’il appartient, il faut qu’on gagne ».

« La  deuxième étape sera certainement les législatives et si on gagne ces élections locales, les élections législatives seront une promenade de santé pour nous. Après cette victoire des législatives il n’y aura pas de combat pour l’élection présidentielle et ceci est dans l’ordre du possible, c’est pour cela que nous sommes ensemble », a laissé entendre le président du parti de l'Espoir et de la Modernité/Yaakarou Réew Mi.

Moussa Ndongo

Jeudi 30 Septembre 2021 - 19:14


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter