Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Larmes d’IBK aux obsèques de Tanor : le président malien visé par des critiques



Les Maliens n’ont pas aimé le fait que leur président de la République, Ibrahim Boubacar Keita (IBK) ait versé des larmes lors de sa prise de parole aux obsèques du feu président du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), Ousmane Tanor Dieng, décédé le 15 juillet dernier. 

« Boua (IBK) a pris l'avion pour aller pleurer jusqu'au Sénégal. On l'a vu à Ogossabou où plus de 100 Maliens ont été massacrés, mais Boua n'a pas pleuré, Seigneur », peste Sokhona Niane, une militante de l'opposition, dans un poste via Facebook et repris par « Les Echos ». 

Abondant dans le même sens, un certain Lutiano est d’avis que leur chef de l’Etat "se moque d'Ogossabou et Sobane (deux localités du Mali où il y a eu des massacres) ». Diakhalidia Kouyate lui déclare que c’est  « attitude déshonorante » et souligne qu’il est « écœuré ».   

Même son de cloche pour El Hadji Siowokho, qui dit qu’il n'est « pas du tout surpris » des larmes de son Président. « Tu n'as pas vu avec Charlie ? Il a mouillé combien de Kleenex là-bas », conclut-il.

Aminata Diouf

Vendredi 19 Juillet 2019 - 10:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter