Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)

Publicité

Mbour : les acteurs de la pêche et du tourisme exposent leurs doléances au Premier ministre



En tournée économique dans la région de Thiès, le Premier ministre Amadou BA a reçu les doléances des acteurs de la pêche et du tourisme à l’hôtel de ville de Mbour.
À cet effet, c’est le maire de la ville Cheikh Issa Sall qui a souhaité la bienvenue à son hôte de marque et à sa délégation composée des ministres concernés et des autorités compétentes.
 
Ainsi, le Président des mareyeurs a ouvert les doléances avec un projet avec les turques qui pourraient mettre sur pied 100 bateaux qui pourront créer des milliers d’emplois et renflouer les caisses de L’Etat. De même, il est revenu sur les partenariats avec l’Union européenne. Il soutient que ce projet avec les turcs est plus porteur que ces licences avec l’Union Européenne.
 
Ensuite, les acteurs du tourisme ont émis des doléances concernant le crédit hôtelier, les hôtels qui ont fermé boutique, la situation à Saly avec des dancings à ciel ouvert… Autant de doléances que le Directeur de Cabinet du ministère du tourisme Diène Ndiaye a tenu à apporter des réponses.
 
Sur le crédit hôtelier, il a rappelé qu’un fonds de 5 milliards avait été déjà dégagé. Il a aussi le pacte de stabilité pour les travailleurs victimes de la pandémie de la Covid-19. Il a également abordé les déflatés de Savannah et annonce qu’une note sera remise à l’autorité.
 
Sur la situation de Saly, il a évoqué le changement sur le foncier car elle n’est plus sous l’autorité de la Sapco, beaucoup de promoteurs possèdent des baux ou des titres fonciers. Concernant le volet formation, Diène Ndiaye a révélé un partenariat avec l’Arabie Saoudite pour un Institut Supérieur en tourisme. Idem pour les guides touristiques qui seront mieux formés et encadrés.
 
A l’issue de son discours, le DC du ministre tourisme a aussi indiqué la mise sur pied pour bientôt du conseil national sur le tourisme. Concernant les acteurs de la pêche, le Ministre Pape Sagna Mbaye a apporté quelques éclairages sur les licences de pêche.
 
L’Union européenne ne pêche que le Thon qui ne passe que trois mois au Sénégal si on ne le pêche pas il va dans d’autres océans. Ces déplacements dépendent de beaucoup de facteurs comme le positionnement de la lune. Ceux qui disent qu’on a vendu la mer n’ont rien compris”, a-t-il précisé.
 
Lors de la clôture de l’événement, c’est le Premier Ministre Amadou BA qui a pris parole pour répondre aux doléances. Le Chef du Gouvernement a annoncé les bonnes performances du secteur avec 92 tonnes produits avec un chiffre d’affaires estimé à 72 milliards.
 
Dans la foulée, il a annoncé que le ministère de la pêche lui a transmis les dossiers sur le conseil interministériel sur la pêche. Il a apprécié le projet qu’on lui a proposé mais « il faut qu’il soit bien étudié pour qu’il ne concurrence pas la pêche artisanale », a-t-il indiqué.
 
Il a aussi fait une précision sur l’UE. « L’Union européenne, ce qui nous lie c’est le thon il n’y a rien d’autre », a-t-il précisé. Concernant la pêche illégale, le Premier Ministre a rassuré les acteurs avec les moyens renforcés de notre marine nationale pour lutter le contre le piratage maritime surtout avec la production des ressources pétro-gazières.
 
Pour outiller les acteurs, il a promis que les camions frigorifiques et chambres froides seront augmentés. Ensuite, le Premier Ministre a aussi abordé la problématique de l’aquaculture, elle sera débattue lors du conseil présidentiel. Concernant le tourisme, le Premier Ministre est revenu sur les doléances des acteurs.
 
Sur la situation de Saly, il est revenu sur le foncier qui avait été géré par la SAPCO.
Par la suite, l’Etat a mis les terrains aux promoteurs à un prix dérisoire. Il a préconisé des concertations larges sur le tourisme en appelant tous les acteurs concernés.
Il a rappelé la mise en place du crédit hôtelier en 2015 pour soutenir le tourisme mais ce n’était pas suffisant. « Maintenant c’est le FONGIP qui vient en appoint », a-t-il poursuivi.
 
Dans cette même veine, il a rappelé la mise en place d’une banque pour venir en appoint le secteur privé. A la fin de la rencontre, le Premier Ministre a révélé que ces secteurs seront pris en compte dans le cadre du Plan d’actions prioritaires (PAP3) du Plan Sénégal Émergent (PSE) qui sera lancé dans les prochains jours.
 


Vendredi 3 Novembre 2023 - 08:12


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter