Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mouvements islamistes et populations obligent l'Etat et l'hôtel King Fahd Palace à annuler le congrès des Francs-maçon à Dakar



Les populations sénégalaises ont tenu tête aux puissances maçonniques et aux autorités qui avaient prévu de leur laisser organiser le 25e congrès des Rencontres humanistes et fraternelles africaines et malgaches (Rehfram) à Dakar, plus précisément au Palais des Congrès de l'hôtel King Fahd Palace. La rencontre organisée par la Conférence des puissances maçonniques d'Afrique et de Madagascar (Cpmam) était prévue du 2 et 3 février dans la capitale sénégalaise. 
Seulement, des mouvements islamiques se sont dressés sur le chemin des Francs-maçons d'Afrique. Après des réunions tenues, ils avaient prévu de faire le tour des familles religieuses pour leur sensibiliser sur l'événement. 
La direction de l'hôtel King Fahd Palace, par la voix de son Directeur Pierre Mbow, a annulé lundi ledit Congrès, a-t-on appris du journal Vox Populi qui ajoute que cette décision va certainement enlever une épine du pied du régime du Président Macky Sall, qui allait vivre des troubles tous azimuts venant de la part des mouvements anti-francs maçon et de la population.

Ce n'est pas la première fois que le Sénégal fait annuler un congrès du genre. En 1985, les Francs-maçons s'étaient heurtés à la détermination des associations islamiques, appuyées par feu Serigne Abdoul Aziz Sy "Dabakh".

Le thème retenu pour le congrès de Dakar cette année était : "Francs-maçons et franc-maçonnes d’Afrique et de Madagascar, quel modèle économique et social pour le progrès de nos sociétés : Libertés, Educations, Gouvernement"
 

AYOBA FAYE

Mardi 16 Janvier 2018 - 09:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter