Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Procès Khalifa Sall : polémiques autour de la constitution en partie civile de la mairie de Dakar



Procès Khalifa Sall : polémiques autour de la constitution en partie civile de la mairie de Dakar
Le maire de Dakar Khalifa Sall doit faire face au juge Malick Lamote le 23 juin prochain, pour répondre des accusations de faux et usage de faux, détournement de deniers publics, association de malfaiteurs, entre autres. Mais, cette affaire est loin d’avoir enterrer les polémiques qui l’accompagnent, surtout avec la constitution en partie civile de la mairie de Dakar.

Mais, de l’avis de Me Khassimou Touré, l’un des Conseils de Khalifa Sall, la ville de Dakar a parfaitement le droit de constituer d’autant plus que c’est elle qui doit subir les préjudices si préjudices il y en a.

«La ville de Dakar à travers la mairie a le droit, en tant que personnalité juridique d’ester en justice et de se défendre», a-t-il indiqué dans les colonnes de l’AS. Et d’ajouter «Il n’y a pas un seul franc de cette caisse qui vient de l’Etat. Ce dernier n’apporte aucun appui à la ville de Dakar concernant la Caisse d’avance».

Ne s’en arrêtant pas en si bon chemin, M. Touré soutient que s’il devait y avoir de problèmes, ils seraient dus à la posture de l’Etat qui lui, s’est déjà constitué partie civile. Ce qui traduit, explique-t-il, une méconnaissance de la procédure pénale.

Du côté des conseils de l’Etat, un tout autre langage est tenu, d’autant plus que ses avocats invoquent la sortie des membres du Conseil municipal de Dakar pendant laquelle elle avait déclaré qu’elle n’avait enregistré aucun dommage.

Ousmane Demba Kane

Jeudi 18 Janvier 2018 - 13:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >