Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Rejet du projet de construction de leur stade par le maire: les jeunes de Ouakam mettent en garde l'Etat



Après deux (2) ans d’attente, à l’écoute du tribunal sur une affaire de foncier qui concerne leur terrain municipale, les jeunes de Ouakam sont sorties de leur mutisme pour réclamer justice. Ils ont tenu un point de presse, ce jeudi pour mettre en garde ces habitants de la cité Asecna. Ces jeunes se disent plus que déterminés, même à y laisser leur vie, pour garder ce terrain.
 
« Ce terrain, c’est notre vie. Nous l’avons trouvé ici. Même si le tribunal dit à ceux de la cité Asecna ce terrain vous appartient, nous sommes prêts à y laisser notre vie. Parce que nous ne l’accepterons pas. Aller voir les plans du cadastre, c’est le terrain de football qui y figure. Il n’y a pas de titre. L’école que vous voyez, fait partie de ça. Parce qu’il y a un certain Nguirane qui a des soi-disant projets sur ce terrain. Mais nous, nous avons des milliards. Même si l’Etat ne le fait pas, nous sommes prêts à construire notre stade », martèle Massaer Diagne leur porte-parole.
 
Il ajoute : « D’ailleurs, l’Etat nous doit 3 milliards. Qu’il nous paye notre argent et nous nous allons construire notre stade. Toute personne de la cité que nous allons trouver ici, c’est son problème. Il assumera les conséquences. Nous avons pris nos décisions ».
 
En effet, la coopérative de la cité Asecna de Ouakam s'oppose farouchement au projet de construction d'un stade municipal répondant aux normes requises comme le laisse entendre Massaer Diagne.



Vendredi 13 Décembre 2019 - 10:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter