Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Remaniement: Macky veut "imposer aux Sénégalais un éventuel 3e mandat", selon le Pds



Remaniement: Macky veut "imposer aux Sénégalais un éventuel 3e mandat", selon le Pds
Le Parti démocratique sénégalais (Pds) a réagi à la constitution de la nouvelle équipe gouvernementale par le chef de l'Etat Macky Sall. Sans langue de bois, les libéraux affirment que le remaniement effectué le 1er novembre et la nomination de Idrissa Seck à la présidence du CESE ne sont qu'un complot visant à légitimer un troisième mandat de Macky en 2024.

"Au demeurant, en avouant publiquement, qu’il discutait depuis plusieurs mois, dans l’opacité la plus totale, avec Macky SALL, un membre de la nouvelle alliance présidentielle a fait la preuve que le dialogue politique national était une vaste tromperie destinée à détourner l’attention des Sénégalais.
Constituée spécialement en vue d’imposer aux sénégalais un éventuel troisième mandat, cette équipe de circonstance se résume en réalité à des marchandages politiciens et n’est assurément pas à la hauteur des immenses défis auxquels notre pays est confronté
", ont déploré Wade et ses camarades, dans un communiqué parvenu à PressAfrik.

Le document d'ajouter que "ce nouveau gouvernement n’est porteur d’aucune rupture avec la pratique du pouvoir du Président Macky SALL depuis 2012 qui n’est qu’une succession de scandales économiques et financiers, de reniements, de mensonges, de calculs politiques, de cynisme et de manipulation de l’opinion publique".

Le PDS a ensuite tenu à rappeler au Chef de l’Etat et à sa coalition les priorités pour les Sénégalais. Notamment:  "une transparence dans la gestion du processus électoral et un respect des droits de l’ensemble des acteurs politiques ; une bonne prise en charge des préoccupations sociales et économiques des sénégalais ; un arrêt immédiat de la violation des lois du pays, du népotisme et du partage indécent du patrimoine foncier, immobilier et matériel et des deniers publics de notre pays au profit de quelques privilégiés du régime BBY ; une prise en charge réelle et efficace de la question de l’émigration clandestine qui décime dangereusement notre valeureuse jeunesse", entre autres...


A propos de l'émigration clandestine, qui est en train de décimer la jeunesse sénégalaise, "le Parti démocratique sénégalais dit tendre la main à tous les Sénégalais préoccupés par la situation désastreuse du pays et "ayant pour seule ambition de se mettre au service du Sénégal pour rendre la fierté et l’espoir à la jeunesse en général, et plus spécifiquement,  à nos jeunes compatriotes, qui, en cherchant à échapper à la misère, sous le regard coupable et indifférent des autorités actuelles du pays, courent le risque de finir au fond de l’océan ou dans l’esclavage".

Aussi, le Pds a décrié la nomination de Antoine Félix Diom comme premier flic du pays. "Le Pds relève la nomination au Ministère de l’Intérieur d’un magistrat aux ordres qui a abandonné depuis longtemps tout sens du devoir d’impartialité. En tout état de cause, le Pds continuera de mener le combat pour une structure neutre et indépendante chargée d’organiser les élections", déplore le texte signé le porte-parole du parti libéral, Tafsir Thioye.


 

AYOBA FAYE

Mardi 10 Novembre 2020 - 20:21


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter