Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)

Publicité

​Tribunal correctionnel de Dakar : Palla Mbengue poursuivi pour harcèlement sexuel

Le promoteur de lutte et Directeur général du groupe « Lébougui », El Hadji Palla Mbengue a été traduit par le procureur de la République devant le tribunal correctionnel, suite à une citation à comparaître. Accusé de harcèlement sexuel par son ex-secrétaire, l’homme d’affaires aurait exhibé son sexe en érection devant elle après lui avoir proposé des rapports sexuels. Des accusations réfutée par le mis en cause qui a tout de même reçu une citation à comparaître.



​Tribunal correctionnel de Dakar : Palla Mbengue poursuivi pour harcèlement sexuel

Le promoteur de lutte et Directeur général du groupe « Lébougui », El Hadji Palla Mbengue a été traduit par le procureur de la République devant le tribunal correctionnel, suite à une citation à comparaître. Accusé de harcèlement sexuel par son ex-secrétaire, l'homme d'affaires aurait exhibé son sexe en érection devant elle après lui avoir proposé des rapports sexuels. Des accusations réfutées par le mis en cause qui a tout de même reçu une citation à comparaître.

Le patron de « Lébougui voyage tours», l'une des plus importantes agences privées qui convoient les pèlerins sénégalais à la Mecque, est accusé de harcèlement sexuel par Aïssatou Ndiaye, 40 ans, femme mariée et son désormais ex-assistante de direction ou secrétaire. L'affaire a été instruite dans la plus grande discrétion. Le mis en cause qui n'a jamais été mis aux arrêts, a été traduit par le procureur de la République devant le tribunal correctionnel, suite à une citation à comparaître. Le procès devant se tenir hier mardi 17 février 2015, à été renvoyé au 21 avril prochain pour la convocation des parties.

Selon nos confrères de « L'Observateur », c'est au siège du groupe « Lébougui », sis à la route des Hlm près de la gare routière de Rufisque, que cette affaire de harcèlement sexuel a pris corps. Engagée dans cette société depuis le 1er août 2003, comme assistante, Aïssata Ndiaye qui a passé 10 ans à l'antichambre du bureau de Palla, est sortie, en août 2013, des locaux de la société du promoteur de lutte, définitivement. Et au lendemain de ce « divorce » le Directeur général de « Lébougui » a évoqué une faute grave pour justifier le licenciement de sa secrétaire. Mais Aïssatou Ndiaye, elle, a livré une autre version des faits qui lui ont coûté son poste. Selon elle, « son patron lui réclamait un droit de cuissage... ».
 



Mercredi 18 Février 2015 - 10:51


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter