Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Arène sénégalaise: Yakha Diop Yékini, un goût d’inachevé

​En écrivant les premières lignes du « livre » retraçant sa carrière avec trois tomes dont il ravirait la vedette à trois générations de lutteurs : ses devanciers, ses contemporains et la jeune génération, Yékini croyait dur comme fer que cette tâche titanesque était dans ses cordes. Les deux premiers tomes sont riches de victoires, exploits techniques et hauts faits d’armes dignes du « roi » des arènes. Le « Khalife « général koulou mbeurs» n’a pas bouclé le 3e tome de sa carrière. Il s’est arrêté à deux chapitres. Balla Gaye 2 et Lac de Guiers 2 lui ont volé la vedette de ce « manuscrit » dont le dernier épisode devrait en faire un « best- seller » s’il était écrit sans anicroche. Les deux jeunes loups aux dents longues ont tenu la dragée haute au Lion d’Or et meilleur lutteur du cinquantenaire qui ploie sous le poids des décorations, distinctions et honneurs grâce aux exploits retentissants réalisés à travers le continent.



Arène sénégalaise: Yakha Diop Yékini, un goût d’inachevé
 Amadou Katy Diop, dénicheur de talent La carrière de Yahya Diop Yékini est intimement liée à un homme, Amadou Katy Diop en l’occurrence. En technicien averti et fort de son expérience acquise au plan international en sa qualité de membre de l’équipe nationale de lutte, il a découvert en Yékini un immense talent qui ne demandait qu’à éclore. L’édition du « Drapeau du chef de l’Etat », disputée à Fatick en 1996, lui a permis de s’en rendre compte puis d’approcher le jeune champion sérère qui s’était déjà fait un nom dans son terroir grâce aux tournois de lutte traditionnelle organisés tous les ans en pays sérère après les récoltes.

Pour convaincre son futur coach, Yékini, lutteur de la région de Fatick, disputa le titre suprême à Zale Lô qui défendait les couleurs de celle de Dakar coachée par Amadou Katy Diop. Le verdict favorable au Dakarois n’entama nullement la conviction du technicien : ce garçon avait de l’avenir dans l’arène et de lui conseiller de descendre sur la capitale, Dakar. La « connexion » entre l’ancienne gloire par ailleurs entraîneur de l’écurie Fass et le jeune champion était ainsi établie.

Yékini avait tout à gagner en évoluant sous l’aile protectrice d’Amadou Katy Diop qui, quelque temps plus tard, coupa les amarres avec Fass pour présider avec Mbaye Cissé aux destinées de l’école de lutte Ndakaru dont M. Pape Maël Diop, ancien DG des ADS, était un des dirigeants.

Baptême du feu réussi en lutte avec frappe
L’aventure du duo Katy Diop-Yékini a démarré de fort belle manière le 10 août 1997. Ce jour-là, le futur roi des arènes a réussi son baptême de feu en venant à bout de Kadd Gui. La même année et plus précisément le 23 novembre, Modou Pouye 2 subit le même sort que l’infortuné Kad Gui. La marche vers le sommet venait de commencer pour ce champion d’exception qui ne pouvait échapper à son destin.

Le staff technique de l’équipe nationale s’attacha alors les services de ce virtuose du « nguimb » dont l’un des hauts faits d’armes a été son sacre au Niger où il a remporté le « Sabre d’or » à la stupéfaction générale. La fédération nigérienne d’alors n’a pas survécu à ce « crime de lèse-majesté ». Elle a été purement et simplement dissoute.

Au fil des campagnes africaines, Yékini affûta davantage ses armes techniques. Cela lui a été d’un grand apport lorsqu’il a fallu se jeter résolument dans la « mare aux caïmans » qu’est l’arène où seul le bagage technique ne suffit pas pour s’imposer. L’argument frappant peut s’avérer déterminant dans un combat de lutte. Coach Katy Diop s‘emploie alors à « aguerrir » davantage son poulain avec le concours d’un entraîneur de boxe qui lui apprit les rudiments du combat.

Prémices d’un règne sans partage
Tour à tour, Pape Cissé (frère de Balla Bèye 2) et le teigneux Mor Nguer, un cadre de l’écurie Fass subissent la loi du pensionnaire de Ndakaru qui avait fini de prendre ses repères dans l’arène. Cette double victoire a été signée la même année : 1er mars 1998 pour le premier et 28 novembre 1998 pour le second. Cette belle série n’a pas connu de répit.

Du 29 mai 1999 au 1er janvier 2011, Yékini n’a enregistré que des victoires dont les plus retentissantes sont celles remportées face à ses contemporains dont Balla Bèye 2 et Bombardier, ex roi des arènes, tous deux défaits à trois reprises par leur tombeur qui a également infligé deux revers à Mohamed Ndao Tyson (Boul Falé) et Khadim Ndiaye (Thiaroye). Gris Bordeaux, le 3e « Tigre » de Fass est également passé chez le coiffeur, le 26 juillet 2009. Au titre des « anciens », Mohamed Ali (Walo) et Mor Fadam (Mermoz), figurent parmi les adversaires malheureux du protégé d’Amadou Katy Diop.

Le règne sans partage de Yékini a duré plus d’une décennie avec, à la clé, le titre de « roi » des arènes, mais également celui du meilleur lutteur du centenaire et de Lion d’or, suprême distinction pour un lutteur.

BG2 et Lac 2 brisent le mythe
La belle série de Yahya Diop a connu un coup d’arrêt le 22 avril 2012. Il a été le fait d’un jeune lutteur qui a de qui tenir parce que fils d’une ancienne gloire doublée d’une icône des arènes sénégalaises. Omar Sakho (Balla Gaye 2) est le fils de feu Double Less qui, au summum de sa carrière, a figuré dans le gotha de la lutte gréco-romaine en devenant le 9e meilleur lutteur mondial. Bon sang ne saurait mentir.

La prophétie s’était réalisée : un jeune lutteur, l’un des plus doués de sa génération, avait détrôné le « roi » des arènes et cerise sur le gâteau, mis un terme à près de vingt ans d’invincibilité : 10 août 1997 – 22 avril 2014. La suite fut tout aussi difficile, voire cauchemardesque pour le « roi » obligé de plier une seconde fois face à un « diato » (lion) venu du Pakao et Prince au Walo La défaite de trop pour un monument de la lutte sénégalaise ? « Ma décision de quitter l’arène n ‘a rien à avoir avec mes revers contre Balla Gaye 2 et Lac de Guiers 2.

Tous les grands champions ont connu ce moment. J’ai disposé de mes aînés, dicté la loi à mes contemporains et subi un revers face à mes jeunes frères. Ainsi va le sport... », avait déclaré le « boss » de Faata Productions, une structure à laquelle Yékini consacre son temps après une riche carrière de 24 ans ponctuée par 19 victoires et 2 défaites avec, cerise sur le gâteau, un règne de 15 ans sans partage en lutte avec frappe auréolé du titre de « roi des arènes ».

Palmarès de Yékini, 21 combats , 19 victoires, 1 match nul, 1 défaite
1997 : Démarrage de la carrière dans la lutte avec frappe 10 Août 1997 : Victoire sur Kadd Gui 23 Novembre 1997 : Victoire sur Modou Pouye 2
1er Mars 1998 : Victoire sur Pape Cissé (frère de Balla Bèye 2)
28 Novembre 1998 : Victoire sur Mor Nguer de l’écurie de Fass
29 Mai 1999 : Victoire sur Mohamed Ali de l’écurie du Walo
29 Octobre 2000 : Première victoire sur Bombardier de l’écurie de Mbour
22 Avril 2001 : Première victoire sur Khadim Ndiaye de l’écurie de Thiaroye
24 Mai 2001 : Victoire sur Baye Fall (frère de Toubabou Dior)
1er Janvier 2002 : Première victoire sur Balla Bèye 2
8 juin 2003 : Victoire sur Mor Fadam de l’écurie de Mermoz
15 Août 2003 : Victoire sur Lac de Guiers
28 Mars 2004 : Deuxième victoire sur Bombardier de l’écurie de Mbour
14 Mai 2005 : Deuxième victoire sur Khadim Ndiaye de l’écurie de Thiaroye
1er Janvier 2006 : Victoire sur Mohamed Ndao Tyson de l’écurie Boul Falé
3 Juillet 2006 : Match nul avec Moustapha Guèye le Tigre de Fass 10 Juin 2007 : Deuxième victoire sur Balla Bèye 2
23 Juillet 2008 : Troisième victoire sur Balla Bèye 2 26 Juillet 2009 : Victoire sur Gris Bordeaux le nouveau Tigre de Fass
7 Avril 2010 : Victoire sur Mohamed Ndao tyson le vip de Boul Faale
2 Janvier 2011 : Victoire sur Gris Bombardier
22 avril 2012: Défaite devant Balla Gaye 2 dimanche
24 juillet 2014 : Défaite face à Lac de Guiers 2

Babacar Simon FAYE, Le Témoin

AYOBA FAYE

Jeudi 16 Septembre 2021 - 12:30


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Jessica Smith le 16/09/2021 13:15
I’m making over $7k a month working part time. I kept hearing other people tell me how much money they can make online so I decided to look into it. Well, it was all true and has totally changed my life.

This is where i started…>>> http://Www.CashApp1.Com

2.Posté par Jasmine Sanders le 16/09/2021 14:17
Si vous cherchiez un moyen de gagner un revenu supplémentaire chaque semaine… Ne cherchez plus !!!! Voici une excellente opportunité pour tout le monde de gagner 95 $/heure en travaillant pendant votre temps libre sur votre ordinateur à la maison… Je fais cela depuis 6 mois maintenant et le mois dernier, j'ai gagné mon premier salaire à cinq chiffres ! !!!

En savoir plus sur le lien suivant….................. https://www.paybuzz1.com

3.Posté par Patrica M. Sylvester le 17/09/2021 01:09
I get paid more than $120 to $130 per hour for working online. I heard about this job 3 months ago and after joining this i have earned easily $15k from this without having online working skills.

This is what I do.... https://Www.Jobcash1.com
https://Www.Jobcash1.com

4.Posté par JacquenettLaforge le 17/09/2021 19:00
Lisez le rapport suivant pour découvrir comment une mère célibataire avec 3 enfants a pu générer 89 844 $ de revenu annuel en travaillant pendant son temps libre en ligne depuis son domicile sans rien vendre... vérifiez la partie suivante.... https:// www.pays11.com

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter