Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Arrestation de Kilifeu et Simon: l'enquête de la DIC qui a coulé ces deux membres de Y en a marre

"Complot" : c'est ainsi les membres du groupe Y en a marre ont qualifié l'affaire mettant en cause Landing Mbessane Seck dit "Kilifeu" et Simon Ndiaga Kouka. Une accusation qui ne résiste pas aux éléments mis en exergue par l'enquête de la Division des investigations criminelles (DIC) et dont nos confrères du journal Libération ont pris connaissance.



Le 7 septembre 2021, le parquet a instruit la Division des investigations criminelles (Dic) d'ouvrir une enquête et de procéder à l'arrestation de toute personne impliquée, relativement aux présumés faits de trafic de passeports diplomatiques sénégalais et de visas, relayés largement dans les réseaux sociaux et dont certains des présumés mis en cause ont été cités. Il en est ainsi d'une séquence vidéo, diffusée sur les réseaux sociaux, montrant le rappeur et membre de Y'en a marre, Landing Mbessane Seck alias «Kilifeu », en train de monnayer la délivrance de visas Schengen et de marchander l'obtention d'un passeport diplomatique sénégalais, avec son interlocuteur, identifié plus tard sous le nom Thierno Amadou Diallo.

Convoqué et entendu sur procès-verbal, «Kilifeu » est, d'emblée, revenu sur son cursus scolaire. Il a dit avoir arrêté ses études en classe de 4ème secondaire pour entamer une carrière musicale en 1996 à travers la création du groupe de rap  «Keur Gui», en compagnie de ses camarades Cheikh Oumar Cyril Touré alias « Thiat » et Farba Diop Seck dit «Taw ».

Après avoir visionné la vidéo, d'une durée de 9 minutes 46 secondes, publiée sur les réseaux sociaux, il a reconnu qu'il s'agit bien de lui, en train de discuter d'une transaction de délivrance de visas et d'un passeport diplomatique avec Thier.

La vidéo en cause prise devant la « Brioche dorée » de Ngor en juin 2021

Il a indiqué, à ce sujet, que c'est dans le courant du mois de juin 2021 que Thier a demandé à le rencontrer en toute urgence. Une fois à la « Brioche dorée » de Ngor, dans le véhicule de Thier, ce dernier a sollicité ses services pour l'obtention de trois (03) visas d'entrée en France dans le but, dit-il, d'évacuer son fils malade. Il a ajouté qu'il comptait demander les visas en prétextant une activité pour leur groupe de rap, lequel est connu par l'ambassade de la France au Sénégal.

Par la même occasion, il a re connu avoir proposé à Thier un passeport diplomatique moyennant la somme de cinq millions (5.000.000) Fcfa.

Un passeport diplomatique pour 5 millions

Pour la transaction portant sur les visas, il a reconnu avoir reçu de Thier une somme globale de quatre millions cinq cents mille (4 500 000) Fcfa, en différents versements. Interpellé sur l'identité du confectionneur des passeports diplomatiques, Kilifeu a dit, « sans convaincre » notent les enquêteurs, connaitre une personne qui lui a parlé des services d'un individu capable de faire délivrer le document. Toutefois, il s'est emmuré dans un silence au sujet des identités de ces personnes. Malgré tout, Kilifeu a maintenu qu'il n'était pas lié à un réseau de trafic de visas et de passeports diplomatiques.

Pour le premier document cité, il a affirmé qu'il comptait utiliser ses relations avec le chargé des affaires culturelles du consulat de la France, le sieur Jérémy, sans autres précisions. Extrait de la Maison d'arrêt de Rebeuss et entendu sur procès-verbal, Thier a dit que c'est dans le courant du mois de février 2021 qu'il a sollicité les services de Kilifeu, pour l'obtention de trois (03) visas d'entrée en France, moyennant la somme de deux millions cinq cents mille (2 500 000) Fcfa, l'unité. Il a ajouté qu'il voulait évacuer d'urgence son fils malade. Pour cette opération, il a dit avoir remis un acompte d'un million cinq cents mille (1500 000) Fcfa à Kilifeu et plus tard la somme de trois millions (3000 000) Fcfa, sur le montant de cinq millions (5 000 000) Fcfa, que celui-ci avait réclamé pour la délivrance d'un passe port diplomatique. Il a, toute fois, ajouté avoir perdu de vue Kilifeu depuis la remise des fonds. Mieux, il ne parvenait plus à le joindre au téléphone, d'après ses dires.

Par ailleurs, il a révélé n'être pas à sa première relation d'affaires avec ses autres collègues du mouvement « Y en a marre ».  Thier a expliqué qu'en 2011, Cheikh Oumar Cyril Touré alias  « Thiate», l'avait mis en rapport avec Simon Niaga Kouka, lequel lui avait loué, à six reprises, son passeport ordinaire français, moyennant des sommes d'argent variant entre cinq cent mille (500 000) Fcfa et trois millions (3 000 000) Fcfa. Il a laissé entendre que c'est ce qui a justifié que le passeport de ce dernier soit toujours entre ses mains, avant de le déposer. Il a précisé avoir voyagé plusieurs fois avec l'ancien passeport du rappeur Simon et qu'il a été une fois interpellé à Venise où ce docu ment a été saisi.

D'ailleurs, les investigations effectuées par la Dic dans la base de données de Securiport ont confirmé les voyages de Thiemo Amadou Diallo avec le passeport de Simon. Confronté à Kilifeu, Thier a réitéré ses accusations, avant de lui réclamer son argent d'un montant de quatre millions cinq cent mille (4.500.000) Fcfa et les passeports de son épouse R. Kane et celui de M.D. Ngom.

Kilifeu refuse de livrer les noms des personnes capables de lui faire établir les passeports diplomatiques 

Lors de son nouvel interrogatoire, Kilifeu a campé sur sa position par rapport à l'identité des personnes capables de lui faire établir les passeports diplomatiques. De même, il a prétendu avoir, par la suite, supprimé de son répertoire le contact téléphonique de la personne dont il fait allusion dans la vidéo incriminée. A l'en croire, son intention était uniquement d'aider son ami pour l'évacuation de son fils malade.

Convoqué et entendu sur procès-verbal, Simon a d'emblée renseigné avoir égaré son premier passeport dans des circonstances ignorées entre les années 2013 et 2014. Lorsque les enquêteurs posent sur la table son passeport remis par... Thier, il s'est contredit en déclarant avoir toujours suspecté ce dernier d'avoir volé... son premier passeport. Et malgré tout, il a avoué n'avoir jamais porté plainte contre Thier et le lui a encore remis en gage au mois de mai 2021 contre la somme de 3000.000 Fcfa.

Pour bétonner ses accusations, Thier remet aux enquêteurs le passeport de Simon

Relativement à ce passeport dont Thier déclarait qu'il le lui a loué à six reprises pour voyager en Europe, Simon a juré qu'il l'avait remis à deux reprises à Thier en gage pour des montants de 2.000.000 Fcfa puisqu'il avait des soucis financiers. Il a signalé lui avoir remboursé la première opération mais n'avait pu le faire pour la seconde puisque Thier était en prison.

A propos des déclarations de Thier, qui soutenait que lors de son sixième voyage en Italie avec ledit passeport, il a été arrêté par les autorités italiennes, expulsé vers le Sénégal et le passeport détruit, Simon a déclaré qu'il n'était pas au courant et que c'est Thier qui avait volé son passeport.


La Dic sort la fiche d'embarquement de Thier, Simon refuse de parler

Quand les enquêteurs lui montrent la fiche d'embarquement de Thierno Amadou Diallo avec son passeport, Simon a lâché : « Je n'ai pas de commentaire à faire ».

Lors d'un nouvel interrogatoire, Simon a maintenu qu'il avait mis en gage le passeport auprès de Thier, en mai 2021, contre la somme de 3.000.000 Fcfa, sous prétexte qu'il avait des soucis financiers. Pendant la confrontation, Thier a bétonné ses déclarations initiales et a précisé qu'effectivement c'est le 13/02/2013 qu'il a été démasqué par les services d'immigration italienne alors qu'il avait le passeport de Simon avec lui et que celui-ci a été détruit par ces services.

Il a ajouté qu'il a été mis en rapport avec Simon par leur ami «Thiate » parce qu'il voulait voyager et ne parvenait pas obtenir un visa. Il aurait proposé à « Thiate » de lui chercher un passeport avec lequel il pouvait jouer sur la ressemblance des photos. A cet effet, soutient-il, ce dernier lui a suggéré de se rapprocher de Simon, puisqu'ils ont des traits de ressemblance. C'est en ce moment, précise-t-il, que Simon a commencé à lui louer son passeport pour des montants variant entre 500.000 et 3000.000 Fcfa. Il a signalé avoir utilisé ce document jusqu'à son arrestation à Venise. Par la suite, révèle-t-il, Simon a déclaré une perte et a cherché un duplicata qu'il continue à lui louer; et la dernière location date de mai 2021 et qu'il gardait toujours le passeport remis donc aux enquêteurs. Après ces précisions de taille, Simon n'avait plus d'arguments à lui opposer.

Le téléphone de Thier, une bombe à fragmentations multiples

D'ailleurs, les vérifications faites auprès des services italiens ont révélé qu'effective ment Thierno Amadou Diallo avait voyagé en Italie en 2014 avec le passeport de Simon mais il a été arrêté par les services d'immigration du fait que le passeport ne lui appartenait pas. «Thier» avait été expulsé vers le Sénégal et le passeport saisi et détruit.

Dans cette même lancée, « Thiate» a été convoqué et en tendu le 10/10/2021 à 16 heures. Lors de son interrogatoire, il est revenu sur les relations qui le lient à Kilifeu, Simon et Thier. Il a reconnu, comme l'ont révélé les deux derniers nommés, que c'est lui qui les a mis en rapport mais il n'a jamais été question de trouver à Thier un visa encore moins un passe port pour lui permettre de voyager. D'ailleurs, il a fait va loir que les traits de ressemblance entre eux, qu'évoque Thier, n'existent pas puisque l'un est de taille élancée et l'autre de taille courte.

A la fin de son interrogatoire, après avis du parquet, « Thiat»  a été laissé libre, à charge pour lui de déférer à toute réquisition de la justice.

Selon les informations du journal, les en quêteurs ont versé, dans le dossier, entre autres, un rapport d'analyse technico-légale de la Division de la cybersécuité portant exploitation du fameux téléphone de Thier. Les sources autorisées de Libération, informe que l'appareil compte au moins 8 vidéos explosives que ce dernier a pris le temps de «partager » avec certains de ses contacts. Seules 3 ont été diffusées pour le moment...

CMG

Fana CiSSE

Lundi 20 Septembre 2021 - 09:33


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter