PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Barthélémy Dias : «C’est Macky Sall qui est l’origine de ce B…»

La constitution partie civile de la Ville de Dakar a occupé les débats ce mardi lors de la réouverture du procès de Khalifa Sall et Cie. Mais pour Barthélémy Dias, ce débat n’a pas lieu d’être puisque sans cette constitution, le procès n’a pas sa raison d’être. Le maire de Mermoz n’a pas non plus raté le chef de file de l’Alliance pour la république (APR), lequel serait à l’origine de cette cacophonie.



Barthélémy Dias : «C’est Macky Sall qui est l’origine de ce B…»
«Je réitère encore mon appel à tous les Sénégalais épris de justice et de démocratie à venir envahir le tribunal parce que ce procès n’est pas le procès de Khalifa Sall. Ce procès, c’est celui de la justice sénégalaise, parce que tous les droits fondamentaux de Khalifa Sall ont été violés et il est temps que la justice dise le droit », a déclaré Barthélémy Dias, au sortir de la réouverture du procès de Khalifa Sall et Cie.

Revenant sur la Ville de Dakar qui se constitue partie civile, l’édile de Mermoz/Sacré-Cœur explique : «Si Khalifa Sall a droit à des avocats, qu’on permette au moins à la Ville de Dakar d’avoir aussi le droit de se constituer partie civile, parce que Khalifa Sall n’a pas été nommé, il a été élu par la Ville de Dakar. Donc si Khalifa Sall est un escroc, donc de facto il y a beaucoup de conseillers municipaux qui doivent aussi se retrouver dans la même situation».

Quant à l’accusation «d’association de malfaiteurs », le maire de Mermoz rétorque : «pour être un malfaiteur, il ne faut pas aller chercher loin, les complices de Khalifa Sall  sont aussi dans le Conseil municipal. Selon lui, ce sont ces mêmes Conseillers municipaux «qui veulent venir au tribunal pour savoir si eux aussi, sont des malfaiteurs, des escrocs ou des voleurs».

M. Dias de conclure : «Il faut suivre ce procès avec lucidité, avec sérénité, parce que nous allons démontrer à la face du monde, que le Président Macky Sall, malheureusement, à l’origine de tout ce bordel, n’a qu’un seul et unique objectif, c’est de vouloir liquider un adversaire politique en vue de l’élection présidentielle de 2019. Si la ville de Dakar ne peut pas se constituer partie civile sur des deniers qui lui appartiennent, il n’y a même pas lieu de continuer ce procès. Et l’Etat du Sénégal n’a pas sa place dans ce procès».

Ousmane Demba Kane

Mardi 23 Janvier 2018 - 20:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter