Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Bassirou Diomaye Faye : « On était averti que le pouvoir allait coller une histoire de moeurs (à Sonko) dans ce salon de massage »



Bassirou Diomaye Faye :  « On était averti que le pouvoir allait coller une histoire de moeurs (à Sonko) dans ce salon de massage »
L'administrateur du Pastef, Bassirou Dimaye Faye est convaincu que les accusations de "viols répétitifs avec arme à feu et menaces de mort", contre leur leader Ousmane Sonko est un complot du régime de Macky Sall. Lors de l'émission Grand Jury sur la rfm dimanche, il soutenu qu'ils étaient averti que "le pouvoir allait coller (à Sonko) une histoire de moeurs dans ce même salon, afin de le liquider politiquement".

A la question du journaliste de savoir pourquoi ils crient au complot politique pour une affaire présumée de moeurs, M. Faye, bras droit de l'opposant Ousmane Sonko répond en ces termes : « parce que on était averti depuis   presque 3 ans. Et depuis le début du couvre-feu les alertes se multiplient. On nous avait dit clairement et à multiples reprises que le pouvoir était en train de comploter contre le président Ousmane Sonko et que là où il comptait intervenir, c'est le salon de massage qu'il fréquentait. Ils allaient lui coller une histoire de moeurs pour pouvoir le liquider politiquement».

Une révélation qui a fini de suspendre le journaliste au point qu'il lui a demandé pourquoi malgré ces alertes, Ousmane Sonko continuait de fréquenter ce salon ? Mais M. Faye a estimé que leur leader n'a rien à se reprocher. « Il n'avait pas jugé nécessaire au regard de ce qui avait conduit au choix ce de lien pour qui est des prescriptions médicales qui étaient prescrites. Il n'avait pas jugé bon de ne pas s'y rendre... On ne peut pas par la psychose l'empêcher à suivre son traitement ».

Pour Bassirou Diomaye Faye, "aller dans une maison où il y a une famille qui vit là-bas, l'épouse, le mari, les enfants et les employés, vous ne pouvez pas vous attendre à pièce théâtrale qui se joue sous nos yeux".

« Sur les lieux,  il est absolument impossible que quelqu'un puisse penser même commettre un viol. Vous entrez dans une maison, vous avez des caméras de surveillance, des employées qui se mettent de deux », expliqué M. Faye, qui précise que "ce salon de massage dispose d'un agrément de l'État".

Salif SAKHANOKHO

Dimanche 14 Février 2021 - 12:12


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Samba le 14/02/2021 14:12
On sacralise le mensonge
Pourquoi n'avez vous pas devancer cet événement pour prouver que vous étiez au courant
Pour moi vous mentez

2.Posté par bizarre le 14/02/2021 17:41
PASTEF a fini de nous convaincre que c'est des amateurs en politique. Comment pouvez vous être avertis que votre leader allait être piégé dans ce salon et qu'il continue à le fréquenter comme si de rien n'était ? C'est des mensonges enfantins. Vous êtes vraiment des gamins qui s'essaient à la politique.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter