Centrafrique: Soldats français accusés de viols sur des mineurs, la justice prononce un non lieu



Centrafrique: Soldats français accusés de viols sur des mineurs, la justice prononce un non lieu
La justice française vient de prononcer un non lieu, sur les accusations de viols et d’abus commis par des soldats français de l’opération Sangaris. Selon des sources concordantes , les juges d'instruction ont ordonné un non-lieu dans l'enquête sur les accusations de viols en Centrafrique portées par des enfants contre des soldats français de l'opération Sangaris, en 2013-2014, faute d'avoir pu établir leur implication, apprend-on.

Selon un rapport de l'ONU, des soldats français auraient violé des enfants en Centrafrique, en échange d'argent et de nourriture. Les faits se seraient déroulés entre décembre 2013 et juin 2014 dans un camp de réfugiés à Bangui. Faute d’avoir pu établir les responsabilités des soldats dans cette affaire, les juges français ont décidé de mettre un point final à ce dossier.

A titre de rappel, a force Sangaris de l'armée française a été déployée en 2013 en Centrafrique alors en proie au chaos après des violences entre rebelles musulmans, les Séléka, et miliciens chrétiens, les anti-balaka.

Koaci.com

Lundi 15 Janvier 2018 - 13:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter