Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Commission croissant lunaire : Imam Diène contesté par ses pairs



Commission croissant lunaire : Imam Diène contesté par ses pairs
Imam Omar Diène a été installé hier vendredi 26 février comme coordonnateur intérimaire par un groupe, d'autres membres de la commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (Conacoc) ne le reconnaissent pas. Ils se sont réunis jeudi dernier pour mettre en place un comité préparatoire chargé d'organiser une assemblée générale au cours de laquelle sera élu le successeur de Ahmed Iyane Thiam.

Feu Ahmed Iyane Thiam ne serait pas fier de ce qui se passe actuellement au sein de la commission nationale de la concertation sur le croissant lunaire (Conacoc). Non seulement plusieurs de ses anciens collaborateurs sont pressés de prendre sa place, mais il le font de la plus vile des manières, chacun tirant de son côté, à force de manipulation et de désinformation.

Alors qu'imam Diène déclaré coordonnateur par un groupe qui lui est favorable, avait été investi hier vendredi 26 février, un autre groupe opposé à sa désignation s'est réuni jeudi dernier pour mettre en place un comité chargé de préparer la prochaine assemblée générale, au cours de laquelle devra être choisi le remplaçant de feu Ahmed Iyane Thiam. Et la rencontre de jeudi a désigné Amadou Cissé Ndiènguène comme président du comité préparatoire de l'assemblée générale.

Selon les Échos, un communiqué est sorti pour faire de lui le coordonnateur intérimaire. Ce qui a soulevé l'ire de deux autres membres, Daouda Seck et Mohamed Kounta. Un groupe conteste Imam Diène et se retrouve divisé Selon les Échos, c'est à travers un communiqué que les contestataires ont souligné qu'il n'a jamais été question lors de la réunion de jeudi dernier, de désigner un coordonnateur intérimaire, mais juste un coordonnateur du comité chargé de préparer l'assemblée générale.

Aussi, ils fustigent la dispersion et le désordre que certains usurpateurs de titre ou dissidents font montre dans les médias sans être mandatés par personne Daouda Sakho, porte-parole de la Conacoc depuis 4 mois, confirme également que la réunion du jeudi dernier n'avait pas pour but de désigner un coordonnateur intérimaire. Selon lui, il n'y avait qu'un seul mot d'ordre : la refondation et la relance de la Conacoc. Il précise aussi qu'Amadou Cissé Ndiènguène a été désigné juste comme président du comité préparatoire de l'assemblée générale et non coordonnateur intérimaire de la Conacoc. Les membres de la Conacoc sont plus que jamais divisés.

Avec la situation actuelle, on risque de se retrouver avec trois commissions pour scruter le croissant la même et seule lune. Et si l'Etat et les chefs religieux qui y envoient des représentants prenaient les choses en main, avant que la Conacoc ne perde le peu de crédit qui lui restait aux yeux des croyants

Moussa Ndongo (stagiaire)

Samedi 27 Février 2021 - 16:33


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter