Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Corruption à grande échelle à l'usine SenIran auto de Thiès: le Parlement iranien a ouvert une enquête



Corruption à grande échelle à l'usine SenIran auto de Thiès: le Parlement iranien a ouvert une enquête
L'usine de montage de véhicules SenIran Auto fait l'objet d'une enquête du parlement iranien suite à des soupçons de corruption à grande échelle. En effet, le constructeur Iran Khodro qui détient 60% des actions et qui a investi 100 millions de dollars au Sénégal, soit plus de 59 milliards Fcfa, est accusé de n'avoir produit ni véhicules ni engendré de gains, selon le journal Les Echos, dans sa livraison de ce samedi 5 octobre 2019.

Nos confrères informent que des rapports ébruités par les parlementaires, révèlent qu’il y a eu de la corruption à grande échelle.

Le Parlement iranien a nommé un comité d'enquête chargé d'examiner les performances de l'Organisation iranienne pour le développement et la rénovation industrielle (Idro). Le Pdg d’Iran Khodro, Hashem Zare, a été interdit de quitter le territoire iranien par la justice.

Pour rappel, c'est le Président Macky Sall, alors Premier ministre de Me Abdoulaye Wade, qui avait posé la première pierre de cette usine qui a été implantée au Sénégal en novembre 2006. 

Détenue à 60% par le constructeur iranien Iran Khodro, à 20% par l’État du Sénégal et à 20% par des investisseurs privés, l’usine de Thiès se fixait un objectif annuel de production de 5000 véhicules.

AYOBA FAYE

Samedi 5 Octobre 2019 - 13:39


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter