Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Déclaration de patrimoine : « Ils ont tous violé la loi, le président Macky Sall est le premier concerné », selon le coordonnateur adjoint du Forum civil



La déclaration de patrimoine avant la fin d’août pour tous les ministres, cette demande faite par le président de la République Macky Sall, en réunion du Conseil des ministres de mercredi 15 juillet, anime tous débats. Interrogé sur la question, le coordonnateur adjoint du Forum civil, Abdoul Aziz Diop, déclare que les membres du gouvernement, commençant par le chef de l’Etat « ont tous violé la loi ».

 « Sur le principe, ils ont tous violé la loi. Selon la loi sur la déclaration de patrimoine, elle doit se faire dans les trois mois après la prise de fonction. Et, la déclaration de sortie doit se faire dans les trois mois après la fin de fonction », a soutenu le coordonnateur adjoint du Forum civil sur Sud Fm. 


Abdoul Aziz Diop de poursuivre en indiquant c’est une grosse farce  « Que le président de la République vienne un an après demander à ses ministres et de donner même un ultimatum à ses ministres de faire cette déclaration, alors que lui, il est le premier concerné, lui-même, il n’pas encore fait sa déclaration après avoir été réélu ». 

Monsieur Diop du Forum Civil d’ajouter que tous les membres du gouvernement en commençant par le président Macky Sall ont violé la loi. « Ils ont tous violé la loi. Et selon le dernier rapport de l’Ofnac (celui de 2018) sur les 865 personnes qui sont considérées comme assujetties, seules 558 ont fait leur déclaration de patrimoine et le reste ? », s’est-il interrogé. 

Pour lui, cela veut que le président Macky Sall passe des effets d’annonce où il traduit ses intentions en recommandation et en action forte en termes de réformes, en termes de sanctions positives et négatives. 

M. Diop est d’avis que «le président Sall, aujourd’hui, doit revoir, toutes ces questions de gouvernance mais surtout à travers l’exemplarité de nos dirigeants. Parce que tout est question d’éthique et de responsabilité », a-t-il conclu.

Aminata Diouf

Jeudi 16 Juillet 2020 - 14:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter