Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Détachement de fonctionnaires : l’ANAT s’explique et décrit une « situation financière catastrophique »

Suite à la sortie médiatique de quelques fonctionnaires détachés auprès de l’Agence Nationale de l’Aménagement du Territoire (ANAT) pour réclamer leur maintien dans l’agence, la société tient à « rétablir la vérité » et apporter des clarifications sur la situation.



Détachement de fonctionnaires : l’ANAT s’explique et décrit une « situation financière catastrophique »
Faisant l’état des lieux lors de la prise de fonction du nouveau Directeur Général (DG), l’ANAT relève 59 agents dont 34 en détachement, 7 en Contrat à Durée Déterminée (CDD) et 18 en Contrat à Durée Indéterminée (CDI). En effet, les indemnités versées au personnel détaché allaient de 75 000 à 600 000 à l’exception du SG et de l’ancien DAF qui percevaient respectivement une rémunération de 2 500 000 et 1 500 000 F en plus de leurs salaires de la FP.
 
Dans un communiqué transmis à PressAfrik, la société affirme que la gestion de ce personnel détaché était opaque et le grade retenu pour chaque agent détaché pour le versement de ses indemnités était inférieur à celui de la FP. A cet effet, des cas de double rémunération qui concernaient le SG, sa Secrétaire, l’ancien DAF et le Comptable matières ont été constatés.
 
Ce qui a incité l’ANAT, d’après toujours le document, à commanditer une mission d’audit des ressources humaines dont les conclusions sont sans appel : « confirmation des doubles rémunérations, inégalités dans l’application de la grille de rémunération, carences dans la rédaction des statuts, etc. »
 
Dégageant en touche les licenciements,  recrutement de 9 nouveaux agents,  rétrogradation d’agents, application à la carte de la grille de rémunération, et  retards de salaire...le 3 juin dernier par les agents, l’ANAT décrit une « situation financière catastrophique », soulignant être « saignée à blanc avec des marchés attribués sans respect des procédures et en violation du code des marchés », c’est-à-dire simulation de concurrence, entreprises fictives, prestations facturées et payées sans contrepartie en nature…
 


Jeudi 6 Juin 2013 - 18:13


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Fily Kamara le 06/06/2013 18:56
Une mission d'audit des ressources humaines devrait ete commanditée à l'Agence nationale de l'Aviation civile et de la Météorologie, car ce qui se passe làbà est pire de cequi est décrit à l'ANAT

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter