Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Direct Place de l'Obélisque: La manif minute par minute

Nous sommes en direct de la place de l'obélisque. La manifestation de l'opposition a commencé il y a quelques minutes. c'est le balais des leaders. Tous les leaders de l'opposition ont répondu à l'appel (Macky sall, Idrissa Seck, Landing Savané, Ousmane Tanor Dieng, Amath Dansokho, Mamadou Lamine Diallo, Ibrahima Fall).



Direct Place de l'Obélisque: La manif minute par minute
13H:05: après avoir transmis à l'assistance les salutations de son leader qui est à Genève, Yoro Ba a lancé un appel aux jeunes et aux femmes du Sénégal pour qu'ils ne partent pas au meeting du PDS de ce soir. Selon lui, Me Wade qui a estimé que son fils est plus digne que les sénégalais ne mérite pas que les sénégalais répondent à son appel. "Wade se croit populaire mais peut-on être plus populaire que le peuple" a laissé entendre le responsable du Jëf Jel.

13H 09: Landing Savané: "carton rouge à Wade" c'est avec ce refrain que le secrétaire général de And Jëf a débuté son speech. Pour lui, il doit partir, "Wade doit éviter un naufrage. On a tous fait la politique mais ce que Wade a subit aujourd'hui on ne l'a jamais vu" a-t-il fait savoir.

13H:20: Professeur Ibrahima Fall "Nous voulons des élections démocratique, pour cela Me Wade doit partir. il ne doit pas demander un troisième mandat. Si nous voulons la paix dans ce pays, il faut que le président qui n'a pas le droit de se représenter, ne passe pas plus de temps au pouvoir".

13H:30: Les leaders de l'opposition sont en train de réussir la mobilisation. les militants rallient de plus en plus la place de l’Obélisque.
Le Maître de Cérémonie vient d'annoncer la présence d'artiste comme Aby Ndour, Doudou Ndiaye Mbengue, Dady Bibson qui viennent apporter leur soutien.

13h 42: Le maitre de cérémonie vient d'annoncer le professeur Abdoulaye Bathily secrétaire général de la Ligue Démocratique. En attendant que le leader de Bennoo prenne la parole, le refrain "Ma waxone waxett" tient le public en haleine. La place de l'Obélisque est pleine comme un oeuf. Des gens qui sont arrivés sur place se massés sur les lieux de la Médina à Colobane.

13h 44: La cause est unanime. Wade ne peut pas être candidat. Ce qu'on lui demande c'est d'organiser des élections libre et indépendante. Aujourd'hui cette mobilisation exceptionnelle comme nous l'avons vu le 23 juin est le symbole de la volonté du peuple sénégalais de dire non à Wade, non à un troisième mandat. La mobilisation doit continuer. Que Wade parte par tous les moyens

13h 53: El Hadji Diouf: "peuple du Sénégal, ce rassemblement historique signifie le rejet du régime de Wade. Je demande qu'on continue le rassemblement à cette place tous les samedis jusqu'au départ de Wade. Que tous les sénégalais se rassemblent ) cette place pour réclamer le départ de Wade incompétent". Déclamant en wolof, El Hadji Diouf abonde dans le même sens que Cheikh Tidiane Gadio qui demande que la place soit rebaptisée "Place du 23 juin".

13h 55: Le Mouvement de Serigne Mansour SY Djamil "Bess du niaxx" a la parole. Le professeur Abdou Salam a parlé au nom du marabout.

Direct Place de l'Obélisque: La manif minute par minute
14h 00: Le député Bamba Dièye et leader du parti FSD/BJ a estimé que chaque fois que Wade fait face à sa jeunesse, il revient sur sa position. Cette mobilisation est significative. 50 ans après l'indépendance, on devait se battre pour autre chose mais pas la démocratie. Sa parole "Ma wakhone waxett" est une honte pour les vieux de ce pays et toute la population. Il est en train de détruire le pays. Donc, nous devons prendre la pleine mesure de la situation et le pousser à la sortie.

14h 02: Aminata Tall qui a quitté récemment le PDS prend la parole et chante les louages de la République, le Sénégal et dit en bas l'arbitraire. "Peuple du Sénégal, je rends grâce à Dieu qui nous a permis de refuser le tripatouillage de la constitution. Mobilisation de confirmation de notre détermination pour la justice et pour la candidature inconstitutionnelle ne passe pas pour un troisième mandat ne passe pas. Soyons vigilent, les farces de mauvais goût ne passera pas. La prolongation du délai de d'inscription est fausse parce qu'il y a des restrictions. Les inscriptions doivent se poursuivre, les gens doivent se rendre dans les commissariats et les préfectures pour s'inscrire. Aminata Tall a quitté le PDS au mois de mai dernier après sa défenestration de son poste de secrétaire générale de la présidence de la République. Elle a été présidente des femmes du PDS et maire de Diourbel qui est sa base politique.

14h 11: Me Boucounta Diallo: "Il faut aller chercher la reconnaissance de ses pairs au lieu la reconnaissance de son père. Rester mobiliser nous sommes avec vous jusqu’à ce que la cause soit entendue". L'avocat a ainsi fait allusion à Wade et son fils Karim Wade qui ne cesse de tresser des lauriers à chaque qu'il a l'occasion dans une interview.

14h 12: Malgré la chaleur accablante et suffocante, le public est resté toujours aussi déterminé reprenant en coeur les textes des rappeurs.

14h 14: Idrissa Seck rejoint le mouvement M 23. Il est en train de prendre la parole mais une partie de la foule est en train de le huer. Comme à son habitude, il a commencé par des versets coranique revenant après sur le ciment du peuple sénégalais à travers les valeurs de refus de l'asservissement et de la misère. Le pays s'est levé et ne va se calmer que seul si Wade respect la Constitution.

14h 15: Le jeune maire de Amitié-Point- Fann, Dr Malick Diop de prendre la parole avant Macky Sall.

Direct Place de l'Obélisque: La manif minute par minute
14h 22: "Je crois que ce 23 juin sera inscrit en lettre d’or. Vaillant peuple Sénégalais vous venez de prouver par cette mobilisation que Wade doit partir. Nous disons non à la violation de la Constitution. Wade a encore le choix de partir dans la grandeur, ce n’est jamais trop tard de partir. Non à un troisième mandat. Vive la République. Ceux qui voient cette mobilisation se rendent compte que ce n’est pas une mobilisation Ndiaga Ndiaye. Qu’il laisse le pays en paix".

14h 25: Le dernier Orateur, Ousmane Tanor Dieng d'expliquer que les responsables libéraux prédisaient le "tassaro (l'éclatement)" de Bennoo, la coalition ne cesse de se renforcer. Aujourd'hui il est esseulé Ngorsi, son fils d'emprunt et autres nous ont rejoint. Ousmane Ngom est le démon du processus électoral. Tous les actes de nature à créer des troubles c'est Ousmane Ngom, il faut qu'il quitte le ministère des l'Intérieur. Il faut qu'aussi les textes sur le découpage administratif soient abrogés aussi. Le plus dur est devant nous, il faut qu'on soit plus soudé. On est dans le M23, on n'y reste, il ne faut plus qu'on aille voir Abdoulaye Wade en secret. Sa famille libérale est en loque, ceux qui ont rejoint le M23 ne peuvent plus retourner négocier ou voir Wade. Le commandement territorial est utilisé pour corrompre les chefs de villages. Ils sont en train de remettre 1,5 millions à chaque chefs de village et tout cela, c'est une entreprise de Ousmane Ngom qui doit quitter ce ministère, ce gouvernement.

La mobilisation tire à sa fin. Les militants et citoyens se sont mobilisés massivement à la place de l'Obélisque pour soutenir le M23 qui a décidé de ne plus céder au tripatouillage de la Constitution.
Fin


Samedi 23 Juillet 2011 - 15:02


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter