Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



En colère contre la «stigmatisation», les agriculteurs allument les feux

Quelques centaines d'agriculteurs ont procédé lundi soir à des actions feux de la colère, incendiant palettes, bottes de paille et souches, à l'appel de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs. Ils veulent ainsi exprimer le « malaise » du monde agricole.



« Le monde agricole est stigmatisé au quotidien » et dernièrement, le projet de mise en place de zones de non-traitement (ZNT) destinées à protéger les populations contre les dangers potentiels des pesticides « a mis le feu aux poudres », a expliqué Damien Greffin, président du syndicat FDSEA d'Île-de-France par téléphone.
 
« On a appelé ça les feux de la colère, mais aussi les feux du désespoir, pour faire ressentir le malaise ambiant qu'il y a dans la campagne, et cet acharnement qu'on peut subir au quotidien », a de son côté déclaré Amandine Muret-Beguin, céréalière, secrétaire générale des Jeunes agriculteurs d'Île-de-France-Ouest.
 
Alors, les agriculteurs ont décidé de passer à l'action. Plusieurs départements ont vu s'allumer ces « feux de la colère ». Des actions annoncées par un communiqué de la FDSEA de la région parisienne, le 16 septembre, et justifiées par « un dialogue devenu impossible, tant l’irrationalité des positions – arbitraires et sans fondements scientifiques – font des agriculteurs, des irresponsables et des coupables

RFI

Mardi 24 Septembre 2019 - 09:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter