Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Forum de Paris sur la Paix : Macky Sall appelle à bâtir des « identités et valeurs communes »



Le président sénégalais, Macky Sall a appelé jeudi à bâtir nos identités et valeurs communes qui peuvent nous permettre d’être ensemble, lors du Forum de Paris sur la Paix, devant le président français Emmanuel Macron. Une déclaration qui fait suite à la polémique sur la caricature du Prophète (PSL), ayant provoqué la colère de beaucoup de pays dont musulmans.

« Les gens ne sont différents. Ils ne sont les mêmes. Il y a des noirs, des jaunes et des blancs. Mais malgré tout, nous devons bâtir nos identités communes, les valeurs communes qui peuvent nous permettre d’être ensemble Emmanuel, et je pense que c’est possible sur l’essentiel sur la démocratie. Sur les droits de l’homme, tout le monde est d’accord qu’il faut respecter l’intégrité physique des personnes, les droits des êtres humains, les lois de la démocratie. Tenons simplement compte sur d’autres sujets de ce que chaque Etat est, de comment ses populations peuvent réagir », a dit Macky Sall, s’adressant à Macron.

Le chef de l’Etat sénégalais a rappelé à son homologue qu’il faut une humanité commune en travaillant vers des plateformes communes. « Moi, je suis tout à fait conscient que nous pouvons partager des valeurs. Je ne suis pas dans du scepticisme. Seulement, nous avons besoin aussi d’étendre le sceptre de la discussion, de tenir compte des réalités des uns et des autres pour bâtir des valeurs commune …».

Poursuivant son discours, Sall a même raconté une anecdote sur le Prophète Muhammad (Psl). « En tout cas, la plateforme qui pourra combattre ensemble tous ceux qui sont contre les valeurs communes que nous pouvons développer, et qui se nourrissent de la haine et du discours hégémonique pour justifier leur forfait en utilisant la religion, alors que l’islam d’ailleurs est la première victime….Le Prophète Muhammad, pendant qu’il était à Médine a hébergé dans sa mosquée des gens étaient en quête de zone de prière. Il ne faut pas dire que l’islam, en tout cas, que nous connaissons au Sénégal, est un islam de tolérance que nous assumons ».

Salif SAKHANOKHO

Vendredi 13 Novembre 2020 - 08:45


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter