Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Guinée Bissau - assassinat de Vieira et de Tagmé Na Waié : la main des narcotrafiquants soupçonnée

Depuis leurs assassinats en début mars 2009, les assassins du Président de la Guinée Bissau, Nino Vieira et du général Tagmé Na Waié n’ont pas étaient identifiés. En effet, l’enquête est en cours. Cependant une piste a été évoquée par l’ancien Ministre des affaires étrangères du Sénégal, Seydina Oumar Sy, ce dimanche 7 juin, lors de l’émission «Grand jury» de la RFM (radio privée). Il a fait savoir qu’il y a «un troisième facteur qui est intervenu pour tuer les deux». Seydina Omar Sy a, par ailleurs, estimé que les membres des assises nationales ont raté leur cible.



Guinée Bissau - assassinat de Vieira et de Tagmé Na Waié : la main des narcotrafiquants soupçonnée
Révélation sur le double assassinat du Président de la Guinée Bissau, Nino Vieira et du général Tagmé Na Waié. Trois mois après ces violents meurtres, l’enquête suit toujours son cours sans fournir de pistes pour le moment. Cependant l’ancien Ministre des affaires étrangères du Sénégal très au fait du dossier parce qu’ayant rencontré les deux hommes trois semaines avant leur assassinat, a révélé que «c’est une troisième force qui est certainement à la base des évènements malheureux (assassinat de Vieira et de Tagmé) que nous déplorons».

Le conseiller des Affaires Etrangères de classe exceptionnelle et Membre du Comité chargé de la Communication de l'OCI 2008, Seydina Oumar Sy espère que l’enquête le prouvera. Invité de l’émission «Grand jury» de ce dimanche 7 juin, l’émissaire du chef de l’Etat en Guinée Bissau a indiqué : «il y a peut être un troisième facteur qui est intervenu pour tuer les deux. Si c’était le président Nino qui avait été tué avant on aurait pu dire que cela vient de l’armée précisément du général Tagmé. Mais c’est le contraire qui s’est passé. Or le Président Nino n’avait aucun intérêt à tuer Tagmé». Le diplomate sénégalais d’affirmer sans ambages : «ma profonde conviction, c’est que c’est une tierce partie qui a liquidé les deux».

Seydina Oumar Sy de donner quelques indices sur cette tierce partie qui pourrait avoir un intérêt à créer un désordre en Guinée Bissau. «Quand vous atterrissez à l’aéroport de Bissau, vous voyez deux avions confisqués qui viennent d’Amérique du Sud et qui étaient bourré de drogue. Donc il ne faut pas s’étonner qu’il y ait là une force très puissante financièrement. La présence des narco trafiquants est certains dans ce pays», a-t-il souligné en terme diplomatique.

Revenant sur les assises nationales, l’ancien membre du Comité chargé de la Communication de l'OCI 2008 est d’avis que Amadou Mahtar Mbow et son équipe se sont beaucoup plus focalisés sur Karim Wade. Ce qui fait que finalement, ils ont, selon lui, raté leur cible. «Quand ils disent: on ne cible personne, moi je dis qu’il faut qu’on fasse attention», a-t-il fait savoir. Seydina Omar Sy de faire le parallélisme : «c’est quand il y a eu la loi sur l’Ivoirité qui, en fait, visait quelqu’un, que la côte d’ivoire est dans la situation où elle se trouve», a-t-il averti.

Tom Carvalho

Dimanche 7 Juin 2009 - 16:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter