PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Khalifa Sall lance le combat: «C’est moi qui retenais les gens, aujourd’hui, c’est moi qui libère tout le monde»



Khalifa Sall lance le combat: «C’est moi qui retenais les gens, aujourd’hui, c’est moi qui libère tout le monde»
«Aujourd’hui, la politique a pris la place de la Justice dans ce pays. Personne ne peut comprendre que le Procureur qui est censé défendre la société, même si nous sommes présumés coupables, nous sommes présumés innocents aussi parce que nous sommes membres de cette société. Il aurait dû en bonne Justice faire son enquête à charge et à décharge mais dans une célérité exceptionnelle, aujourd’hui l’affaire était pliée. C’est la raison pour laquelle, il est aujourd’hui établi que la politique doit reprendre sa place». Khalifa Sall s’est ainsi prononcé à sa sortie du Palais de Justice ce lundi après-midi.

Loin d’en avoir fini, Khalifa Sall de lancer: «C’est moi qui demandais aux gens de ne pas répondre, c’est moi qui retenais les gens, aujourd’hui, c’est moi qui libère tout le monde. C’est un combat politique, on va se battre politiquement».

Sur demande de ses avocats, son face-à-face avec le Juge d’instruction a été reporté jusqu’à demain mardi à 16 heures. Khalifa Sall est convoqué dans le cadre de la caisse d’avance. L’édile de la capitale est poursuivi pour des faits d’escroquerie portant sur le détournement de deniers publics et de faux et usage de faux. 


Lundi 6 Mars 2017 - 21:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter