Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



#LDC: Tottenham reste en vie, Naples fait une bonne opération

Ce mercredi soir, plusieurs chocs étaient au programme en Ligue des Champions. A Wembley, Tottenham est venu à bout l'Inter Milan en fin de rencontre (1-0). Les Spurs sont toujours en vie dans la compétition. Dans le groupe C, Naples a fait une bonne opération en s'imposant face à l'Etoile Rouge de Belgrade (3-1).



Un match capital. Ce mercredi soir, tous les regards étaient braqués sur le Parc des Princes où le PSG affrontait Liverpool pour le compte de la 5ème journée de l’UEFA Champions League. Mais d’autres rencontres avaient lieu aux quatre coins du Vieux Continent. À Londres, Tottenham (3e, 4 points) accueillait l’Inter Milan (2e, 7 points) pour un choc quasiment décisif dans le groupe B. Les Anglais devaient absolument s’imposer pour espérer rester en vie alors qu’un nul suffisait aux Italiens pour se qualifier en compagnie du FC Barcelone. Pour atteindre cet objectif, Mauricio Pochettino, privé de Trippier ou Dembélé, optait pour un 4-2-3-1 avec Harry Kane en pointe. Un onze où l’on retrouvait les Français Hugo Lloris et Moussa Sissoko. De son côté, Luciano Spalletti utilisait le même système avec l’infernal Mauro Icardi pour mener l’attaque. D’entrée, les Anglais asphyxiaient leurs adversaires grâce à un bon pressing et un jeu rapide et porté vers l’avant.

Tottenham assure l’essentiel

Après Harry Kane dont le centre au premier poteau n’était pas loin de tromper Handanovic (7e), Lucas faisait parler sa vitesse avant d’être bousculé dans la surface. L’arbitre estimait qu’il n’y avait pas faute (8e). Puis à la 11e, Kane slalomait entre plusieurs joueurs avant de servir Dele Alli, qui ne cadrait pas sa frappe. Malgré les occasions, les Londoniens ne se montraient pas dangereux. D’abord embêtés par l’agressivité des Spurs, les Nerazzurri commettaient beaucoup de fautes avant de prendre l’ascendant sous l’impulsion d’Icardi (faute provoquée sur Alderweireld à la 28e). Mais Tottenham ne lâchait pas l’affaire. À la 30e, Moussa Sissoko lançait une contre-attaque côté droit avant de centrer pour Dele Alli dans l’axe. L’Anglais laissait le ballon passer pour Lucas. Mais le Brésilien écrasait sa frappe du droit. Quelques instants après, Winks, servi par Lucas dans l’axe, envoyait une frappe surpuissante du droit. Battu, Handanovic était sauvé par sa transversale (38e).
En face, les Milanais pouvaient aussi ouvrir le score. Entré à la 43e pour remplacer Nainggolan blessé, Valero, seul au milieu de la surface, héritait du ballon. Mais l’Espagnol tergiversait trop et se faisait reprendre par un adversaire. Les deux équipes regagnaient les vestiaires sur ce score (0-0). Au retour des vestiaires, l’Inter Milan était d’attaque. Après une belle action collective initiée par Valero, Vecino, servi en retrait, ne cadrait pas son tir (48e). En face, les Anglais mettaient aussi de l’intensité et faisaient mal à la défense transalpine avec Lucas (52e), Dele Alli (67e) ou Vertonghen (70e). Sous pression, les Spurs ne trouvaient pas la faille face à des Lombards bien disciplinés et qui jouaient les coups à fond devant avec Perisic dont la frappe puissante dans la surface obligeait Lloris à dégainer une parade. Le tournant du match puisque quelques instants plus tard, Sissoko perçait la défense italienne avant de trouver Eriksen, entré en jeu un peu avant. Le Danois ajustait Handanovic d’un plat du pied (1-0, 80e). Après une nouvelle parade de Lloris face à D’Ambrosio (84e), le score ne bougeait plus. Tottenham s’imposait 1 à 0. Un succès qui permet aux Anglais de revenir à hauteur de l’Inter Milan. Tout se jouera donc lors de la dernière journée pour les deux formations (7 points chacune). Les Spurs iront à Barcelone pendant que l’Inter recevra le PSV.

Naples fait une bonne opération

Dans le même groupe, le FC Barcelone (1er, 10 points) défiait justement le PSV Eindhoven (4e, 1 point). À cette occasion, Ernesto Valverde devait composer sans plusieurs joueurs blessés dont Suarez, Umtiti ou Sergi Roberto. Le technicien espagnol misait donc sur un 4-3-3 avec un trio Coutinho-Messi-Dembélé. Rapidement, les deux équipes multipliaient les occasions. À la 16e, De Jong enchaînait un contrôle-frappe du gauche avant de se heurter au poteau de ter Stegen. En face, Coutinho (19e), Vidal (35e) ou Messi (42e) répliquaient. Mais à la 45e, De Jong plaçait une tête rageuse qui échouait sur la transversale de ter Stegen. Bergwijn suivait bien mais le gardien allemand sauvait le ballon sur sa ligne (0-0). La deuxième période repartait sur le même rythme. Mais le Barça trouvait le chemin des filets grâce à l’inévitable Messi, qui effaçait plusieurs joueurs avant de marquer (0-1, 61e). Sur un coup-franc frappé par la Pulga, Piqué enfonçait le PSV à la 70e (0-2). Malgré le but de De Jong (83e), le Barça l’emportait 2-1. Le club catalan (13 points) conforte sa première place.
Dans le groupe C, l’affiche entre le PSG et Liverpool faisait la une. Mais les supporters franciliens avaient aussi un œil sur l’autre rencontre de ce groupe C qui opposait Naples, co-leader (6 points), à l’Étoile Rouge de Belgrade (4 points). Les Partenopei devaient absolument l’emporter pour se mettre à l’abri. Mais ils avaient fort à faire face à une surprenante équipe serbe qui avait arraché un match nul à l’aller (0-0). Pourtant, le Napoli ouvrait le score dès la 11ème minute. Suite à corner botté par Mertens, Hamsik propulsait le cuir au fond des filets (1-0, 11e). Clairement au-dessus, les hommes de Carlo Ancelotti dominaient malgré une grosse occasion pour l’Etoile Rouge avec Simic, en un contre un face à Ospina. Mais à la 34e, Mertens doublait la mise du pied droit (2-0). Puis, il signait un doublé à la 52e (3-0). Malgré la réduction du score de Belgrade par Ben Nabouhane (3-1, 57e), le Napoli ne tremblait pas et s’imposait. Les Italiens prennent la tête du groupe C.

 

 

footmercato

Jeudi 29 Novembre 2018 - 10:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter