Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le chauffeur de car rapide prend 3 mois de prison pour avoir agressé le receveur de DDD

Au courant du mois de mai dernier, un receveur de la société Dakar Dem Dik, Aboubacar Bamba Diop, s’est levé tôt comme toujours pour aller rejoindre son poste à Dakar. Malheureusement pour lui, le car de ramassage du personnel, était déjà parti. Il décide de se rabattre sur les cars rapides. Il sera par la suite agressé puis dépossédé de l’argent de la vente des tickets de la veille. Le chauffeur Iba Guèye a écopé de trois mois de prison ferme.



Le chauffeur de car rapide prend 3 mois de prison pour avoir agressé le receveur de DDD
 Plus de peur que de mal pour l’agent de DDD, Aboubacar Bamba Diop. Sorti aux environs de quatre heures du matin pour aller rejoindre son poste, il s’est retrouvé avec une côte au dixième cassée. En effet, constatant que le car de ramassage était déjà parti, il est allé sur la route de Tivaouane peulh pour prendre un car rapide.

L’apprenti lui fait payer la somme de 250 FCFA car il devait prendre l’itinéraire de l’autoroute à péage jusqu’au centre -ville. Une fois au niveau de Keur Massar, beaucoup de passagers sont descendus à la station d’essence. Selon les propos de la partie civile, ils sont restés là-bas près d’une trentaine de minutes. Le chauffeur du car s’est alors arrêté pour attendre d’autres clients.

S’impatientant, l’agent de DDD a commencé à rouspéter en faisant savoir au chauffeur et à son apprenti qu’il a accepté de payer la somme de 250 FCFA pour aller plus vite. « Le chauffeur, Iba Guèye, et son apprenti ne voulaient rien comprendre. Même les autres passagers commençaient eux aussi à jaser. Au bout de plusieurs minutes, le véhicule s’est quand même ébranlé. Arrivés au niveau de l’entrée de l’autoroute à péage, au niveau de Keur Massar, le conducteur et son apprenti m’ont fait descendre pour me rouer de coups avant de m’abandonner dans l’obscurité. Je me suis démené par la suite pour rejoindre la station d’essence qui se trouve près du foirail. Là, j’ai pu bénéficier de l’aide de quelqu’un qui m’a emmené à l’hôpital. Après examen, le docteur m’a dit que j’avais une côte cassée... Ils ont pris mon sac qui contenait mon chéquier, le versement de la veille soit la somme de 260 mille FCFA ainsi que mon portable et divers objets » a raconté le receveur de DDD à la barre.

Interrogé par le tribunal, le prévenu Iba Guèye a soutenu que le plaignant n’a pas été agressé. « Il se battait avec mon apprenti car ce dernier en a eu marre de ses protestations. Je n’ai pas vu de sac, encore moins d’argent. En revanche, son portable, tombé durant la bagarre, a été récupéré. D’ailleurs, lorsque sa femme a appelé, c’est moi même qui ai répondu... » s’est défendu le conducteur.

Le procureur a requis un an de prison dont trois mois ferme. Me Ndiogou Ndiaye de la défense a soutenu d’emblée que son client a tout faux. « Je prie de requalifier les faits de vol et coups et blessures volontaires en Cbv. Je sollicite le pardon car mon client a compris beaucoup de choses lors de son séjour carcéral et il en tirera les leçons. Il n’a cessé de m’appeler au secours. Mais à ce stade, je ne pouvais rien faire. Il est en prison depuis la mi-mai. Je sollicite la bienveillance du tribunal. Il a compris la leçon » a plaidé Me Ndiaye.

Le tribunal a reconnu coupable le chauffeur de Tata Iba Guèye et l’a condamné à un an de prison dont trois mois ferme. En plus, il devra verser à titre de dommages et intérêts la somme d’un million de FCFA à la partie civile, rapporte Le Témoin qui a assisté à l'audience.

AYOBA FAYE

Mercredi 16 Juin 2021 - 14:49


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter