Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le jihadiste canadien Mohammed Khalifa, une des voix off de l'EI, inculpé aux Etats-Unis

Le jihadiste canadien Mohammed Khalifa, présenté comme un acteur-clé de la propagande du groupe Etat islamique (EI), a été inculpé aux Etats-Unis, où il a été discrètement transféré après sa capture en Syrie.



« Mohammed Khalifa n’a pas seulement combattu dans les rangs de l’Etat Islamique sur le champ de bataille en Syrie, il était aussi la voix derrière la violence », a déclaré le procureur.
 
Selon l’acte d’accusation, le jihadiste canadien, né en Arabie saoudite, quitte le Canada en 2013 pour rejoindre l'Etat islamique en Syrie. Rapidement, il prend du galon au sein du « califat » autoproclamé, que dirige ce groupe entre 2014 et 2019.
 
Mohammed Khalifa parle bien l’anglais et l’arabe ; il devient vite un « membre-clé » de la propagande de l'organisation jihadiste. Sa cellule est notamment à l’origine de vidéos d’exécutions d’otages étrangers…dont les journalistes américains James Foley et Steven Sotloff, décapités en 2014.
 
On peut entendre sa voix dans deux importantes vidéos terroristes intitulés « Flammes de la guerre », selon l’accusation. Dans d’autres, il incite des candidats au jihad de passer à l’acte avec, à l'appui, des images des attentats en France et en Belgique.
 
Capturé en janvier 2019, en plein combat, par les Forces démocratiques syriennes,.dans une interview la même année sur la chaîne canadienne CBC, Mohammed Khalifa dit ne rien regretter.
 
Il a été inculpé par la justice fédérale américaine dans l'Etat de Virginie pour association de malfaiteurs terroriste ayant provoqué la mort, a annoncé hier samedi le ministère américain de la Justice dans un communiqué. Il est passible d'une peine d'emprisonnement à perpétuité. D'après des médias canadiens, la justice de son pays souhaite aussi l'inculper, précise l'Agence France presse.


RFI

Dimanche 3 Octobre 2021 - 15:14


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter