Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Les jeunes regroupés au sein du collectif René Sanchez demandent la restitution du stade Assane Diouf

Les jeunes regroupés au sein du collectif René Sanchez ont fait face à la presse hier dimanche pour rappeler au chef de l’Etat Macky Sall sa promesse de réhabiliter le stade Assane Diouf pour l’offrir à la jeunesse Dakaroise. Selon eux depuis 2016, rien n’a bougé sur le site.



Les jeunes regroupés au sein du collectif René Sanchez demandent la restitution du stade Assane Diouf

Papis Niang membre du collectif René Sanchez, « ce point de presse c’est pour alerter, dans un premier temps, mais au-delà de ça, on a des plans d’action à dérouler. On est déterminé à garder le stade, parce que c’est lui ( Macky Sall)  qui nous l’avait promis lors d’un Conseil des ministres décentralisés en 2016 à Pikine. Même son Premier ministre, l’avait dit lors d’une déclaration qu’il allait réhabiliter le stade  pour un coût de 20 milliards de Fcfa. Son ministre des Sports est venu faire la visite des lieux  avec les autorités administratives», confie-t-il.

 « Le montant a été voté dans le budget consolidé d’investissement, pourquoi aujourd’hui rien est encore fait jusqu’à présent », s’interroge-t-il.

Papis Niang et Cie demandent la restitution du stade  Assane Diouf « ils ont fait la pose de la première pierre sur la corniche, en principe, il devait y avoir 8 tours sur le site mais finalement, ils ont pris les quatre pour les amener au camp Lat Dior et ont laissé une partie au niveau du stade. C’est ce que nous fustigeons, on ne demande qu’on nous restitue le stade Assane Diouf».

Procédant à la pose de la première pierre de la tour dénommée Daktower, le président de la République a rappelé que les négociations ont permis de reprendre 1,5 hectares sur le terrain qui constituait le stade qui faisait 2,5 hectares. Sur cette emprise, indique le Président de la République, l’Etat a repris  1,5 hectare, en donnant 5000 m2, soit la moitié de l’hectare, pour l’extension de la mosquée Omarienne et 1 hectare à la commune de Dakar Plateau pour servir de terrain de football avec des commodités pour la jeunesse de Dakar Plateau plus particulièrement celle de Reubeuss.

Moussa Ndongo

Lundi 19 Juillet 2021 - 15:35


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter