PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)





Marche de Wattu Sénégal : Abdoulaye Daouda Diallo bande les muscles

Abdoulaye Daouda Diallo ne compte pas se laisser intimider par le Pape du Sopi qui a appelé à une marche pour ce mardi. En effet pour le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique, toutes les mesures seront prises pour que la quiétude des Sénégalais ne soit pas menacée.



Abdoulaye Daouda Diallo s’est prononcé sur la marche que compte organiser Me Abdoulaye Wade ce mardi. En effet, pour le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, le Pape du Sopi est mal placé pour organiser un tel rassemblement du fait que c’est sous son magistère que l’arrêté interdisant de tenir des manifestation sur ce lieux a été institué.
 
 

«Je rappelle que l’administration prendra toutes les dispositions qu’il faut pour sécuriser le pays dans son entièreté. Ça c’est clair !», a-t-il déclaré lors de la visite du matériel électoral qu’il a effectué ce matin, à l’Ecole nationale de Police.
 
 

 



Concernant les accusations sur les rétentions des cartes nationales d’identité dont il fait l’objet, M. Diallo réplique : «Que les gens aillent retirer leurs cartes. Beaucoup de cartes trainent dans les commissions alors que leurs titulaires ne sont pas venus les chercher. Je crois que c’est cela qu'il faut dire plutôt que d'appeler à une marche. Il n’est pas normal d’appeler à une marche inutile. En vérité, le Président Wade, pour ne pas le nommer, avait lui-même sorti une disposition pour interdire toute marche au centre-ville. C’était un arrêté de son régime».
 
 

Et, s'étonne-t-il :  «j’étais d’ailleurs surpris que le Président Wade puisse appeler les Sénégalais à marcher en ville. L'arrêté est d'Ousmane Ngom qui, à l’époque, était son ministre de l’Intérieur. Donc, c’est sous sa gouvernance que cette disposition a été prise».
 

Avant de conclure : «L'arrêté n’est pas abrogé. Il reste donc applicable. Je rappelle, en tout cas, qu’en ce qui nous concerne, on prendra toutes les dispositions qu’il faut pour sécuriser les personnes et leurs biens», prévient le ministre de l'Intérieur.


Ousmane Demba Kane

Lundi 24 Juillet 2017 - 17:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter