Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Marche pour le maintien de la démocratie au Sénégal : le Front de résistance national (Frn) appelle à la mobilisation ce vendredi



Marche pour le maintien de la démocratie au Sénégal : le Front de résistance national (Frn) appelle à la mobilisation ce vendredi
Le Front de résistance national (Frn) se dresse contre le régime en place suite à l’affaire du député Ousmane Sonko, arrêté hier, mercredi pour « trouble à l’ordre publique, participation à une manifestation non-autorisée » entre autre. L’organisation qui regroupe plusieurs partis politiques de l’opposition et les forces vives de la Nation, a fait face à la presse ce jeudi 4 mars 2021, au siège de Bokk Guis-guis, sis à Sacré-Cœur. Ses membres qui ont dénoncé avec la dernière énergie ce qui se passe actuellement dans le pays avec l’arrestation du leader de Pastef et de ses militants, ont appelé à la mobilisation pour la marche nationale pour la défense de la démocratie prévue ce vendredi, 5 mars 2021. 

« Le Frn appelle tous les partis de l’opposition, de mouvements et d’associations de la société civile, les activistes et les lanceurs d’alerte de tout bord à former sans délai un bloc compact pour une large unité d’action », a déclaré le porte-parole du jour, Pierre Goudiaby Atépa. 

Qui a poursuivi : « Cette unité d’action donnera pour phase prioritaire, l’élaboration d’un plan d’action en vue de mener une manifestation de contestation de masse pour la restauration de la démocratie au Sénégal ». Précisant que « la plateforme s’organisera en coordination locale, communale et départementale ». 

Le Front a demandé à ses militants et sympathisants de se mobiliser pour la marche nationale prévue ce vendredi, 5 mars 2021 à la Place de la Nation, ex Obélisque. 

La rencontre a réuni plusieurs hommes politiques notamment Khalifa Ababacar Sall considéré comme ses camarades du Front comme « une victime du président Macky Sall » ayant subi le même sort qu’Ousmane Sonko.

Aminata Diouf

Jeudi 4 Mars 2021 - 13:13


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter