Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Me Aissata Tall Sall explique ses larmes lors de l’emprisonnement de Barthélémy Dias

Me Aissata Tall Sall n’a pas pu retenir ses larmes lors du placement sous mandat de dépôt de Barthélémy Dias le 28 décembre dernier. L’avocate qui ne s’était pas retenue de pleurer s’est dite être sentie dans une situation spéciale le jour où son camarade socialiste a été cueilli par la police, suite à la fusillade à la mairie de Baobab qui s’est soldée par une mort d’homme.



Me Aissata Tall Sall explique ses larmes lors de l’emprisonnement de Barthélémy Dias
« Si je l’ai fait c’est parce que je me suis sentie dans une situation spéciale », explique-t-il. Pendant deux décennies d’exercice du métier d’avocat, Aissata Tall Sall dit n’avoir jamais vécu une telle situation dans sa carrière. « Quelqu’un qui se lève un matin, il prend son petit déjeuner, il se douche, il est rasé, il est propre, il va se consacrer au service de ses concitoyens, il subit là une agression publique au vu et au su de tout le monde ; au vu et au su des forces de police qui ont fini par décamper le champ de l’attaque, tellement que cette attaque-là était violente et lourde de danger, et qui lui seulement parce qu’il s’est défendu, s’est retrouvé en prison », s’indigne le maire de Matam, dans l’émission « Grand jury » de la RFM ce dimanche dont elle est l’invité.
 
Le porte-parole du Parti Socialiste (PS) n’a pas manqué de fustiger l’enquête menée dans cette affaire qu’elle voit prendre des allures partisanes. Pour l’avocate, « si cela peut arriver au Sénégal sans que les policiers qui enquêtent, qui sont là sous la disposition d’un ministre de l’intérieur qui est un politique, qui lui-même a commencé par presque juger l’affaire ; lorsque ces policiers disent on va mener une enquête dans un seul sens, dans le sens où la victime doit être coupable, et que tous les autres qui ont agressé on peut les laisser passer, je dis que le Sénégal est en danger », donne-t-elle comme raisons qui l’ont poussée à verser des larmes.
 
 


Dimanche 1 Janvier 2012 - 14:53


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par avocat divorce le 03/01/2012 22:10
Cette affaire est vraiment difficile, on a vraiment la sensation qu'il n'a pas eu de chance, sinon, il ne serait pas le seul à être jugé.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter