Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mexico demande à Washington une enquête sur l'usage de la force à la frontière

Après deux incidents violents à la frontière, le Mexique a envoyé une note diplomatique aux autorités américaines. Il leur demande d’ouvrir une enquête sur l’usage de la force contre les migrants centraméricains qui ont tenté de passer aux Etats-UnisCette demande d’enquête montre que les Mexicains sont inquiets. Inquiets de l’usage de la force auquel recourent les agents de la patrouille frontalière américaine. Une pratique qui semble vouloir se répéter à chaque fois que des migrants tentent de traverser massivement la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis.

Balles de caoutchouc

Deux incidents graves sont venus démontrer ce recours systématique à la force. Le 25 novembre dernier, près d’un millier de migrants centraméricains, membres de la caravane qui venaient d’arriver à Tijuana, ont cherché à franchir le mur qui sépare les deux pays. Les forces de sécurité américaines ont réagi en tirant de balles de caoutchouc et en lançant des gaz lacrymogènes côté mexicain.

Le même scénario s’est répété à l’aube du 1er janvier, lorsque 150 migrants, dont des enfants, ont tenté une nouvelle fois de passer illégalement aux Etats-Unis.

Sauvegarder les droits de l'homme

Cette pratique des Américains choque les autorités mexicaines, car elle va à l’encontre de la politique migratoire du président Lopez Obrador. Le Mexique s’est en effet engagé à sauvegarder les droits de l’homme et la sécurité de tous les migrants qui transitent sur son territoire ou viennent s’y installer.



Cette demande d’enquête montre que les Mexicains sont inquiets. Inquiets de l’usage de la force auquel recourent les agents de la patrouille frontalière américaine. Une pratique qui semble vouloir se répéter à chaque fois que des migrants tentent de traverser massivement la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis.
Balles de caoutchouc
Deux incidents graves sont venus démontrer ce recours systématique à la force. Le 25 novembre dernier, près d’un millier de migrants centraméricains, membres de la caravane qui venaient d’arriver à Tijuana, ont cherché à franchir le mur qui sépare les deux pays. Les forces de sécurité américaines ont réagi en tirant de balles de caoutchouc et en lançant des gaz lacrymogènes côté mexicain.
 
 
Le même scénario s’est répété à l’aube du 1er janvier, lorsque 150 migrants, dont des enfants, ont tenté une nouvelle fois de passer illégalement aux Etats-Unis.
Sauvegarder les droits de l'homme
Cette pratique des Américains choque les autorités mexicaines, car elle va à l’encontre de la politique migratoire du président Lopez Obrador. Le Mexique s’est en effet engagé à sauvegarder les droits de l’homme et la sécurité de tous les migrants qui transitent sur son territoire ou viennent s’y installer.

rfi.fr

Vendredi 4 Janvier 2019 - 09:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter